• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon Sud : un traitement de pointe contre les cancers du péritoine

© France 3 RA
© France 3 RA

Le Centre Hospitalier Lyon Sud a réalisé sa 1000ème CHIP ou Chimiothérapie Hyperthermique Intra Péritonéale. Il s'agit de traiter les cancers du péritoine, la fine membrane qui tapisse la cavité abdominale et l’extérieur des viscères. Le protocole associe une chirurgie et une chimiothérapie.

Par dm

La CHIP ou Chimiothérapie Hyperthermique Intra Péritonéale consiste à "baigner" les organes et les différentes parois présentes dans l’abdomen avec un produit de chimiothérapie. Ce produit est dilué et chauffé pour obtenir une température comprise entre 42 et 43° dans la cavité abdominale. L'action combinée de la chaleur et de la chimiothérapie ont pour objectif de détruire les cellules tumorales microscopiques. Celles qui ne peuvent être retirées par un geste chirurgical.

 / © France 3 RA Après avoir terminé la chirurgie, profitant de l'anesthésie, le chirurgien met en place des drains et referme la paroi abdominale. Ils sont ensuite raccordés à une machine permettant de diffuser et faire circuler le produit de chimiothérapie dans le ventre. Cette technique a été développée par le Pr François-Noël Gilly, pionnier de la CHIP. Il a réalisé la première procédure en Europe en 1989.

Les carcinoses péritonéales sont plutôt rares. Ils concernerait près de 6000 personnes chaque année en France. Ils étaient autrefois réputés incurables.

Lyon Sud : un traitement de pointe contre le cancer du péritoine
reportage de J.Perrier et M.Aïssou (montage L.Marion) - 25/2/15

Intervenants dans le reportage
1 - Dr Annie Beaujard - Hospices Civils de Lyon
2 - Jacqueline Julique - Opérée il y a 18 mois
3 - Pr François-Noël Gilly - Précurseur de la CHIP

Sur le même sujet

Transvolcanique : la rando en VTT à travers les volcans d'Auvergne a 30 ans

Les + Lus