Cécile Bourgeon charge Berkane Makhlouf mais restera en prison

© MaxPPP
© MaxPPP

La cour d'appel de Riom a examiné mardi la troisième demande de mise en liberté de Cécile Bourgeon, la mère de Fiona. Sa défense a mis en avant une dernière expertise psychiatrique plus favorable, mais l'argumentation n'a pas convaincu. Elle restera en détention jusqu'à son procès.

Par Claude Fallas

A l'annonce du rejet de sa demande de mise en liberté par la Cour d'appel de Riom, Cécile Bourgeon 
a annoncé qu'elle "débutait une grève de la faim en signe de protestation". Ses avocats, Maîtres Gilles-Jean et Renaud Portejoie, ont quant-à eux décidé de se pourvoir en cassation.

C'est par vision-conférence depuis la prison de Lyon Corbas que Cécile Bourgeon s'est exprimée mardi matin : "Le criminel, c'est Berkane Makhlouf, je n'ai pas vu mes enfants depuis 2 ans... c'est honteux... la Justice ne fait pas bien les choses ! " a-t-elle martelé.

L'instruction de l'affaire Fiona touche à sa fin et les défenseurs de Cécile Bourgeon ont estimé nécessaire de faire le point sur les pièces du dossier. Selon eux, les violences volontaires ne sont pas le fait de Cécile Bourgeon. Quant à son trou de mémoire sur le lieu d'ensevelissement du corps de Fiona, il relève de la psychiatrie.

Un procès prévu au 1er semestre 2016

En juillet dernier ses avocats Gilles-Jean et Renaud Portejoie avaient déjà effectué une demande de mise en liberté. Une demande qui avait été rejetée par le juge des libertés et de la détention pour quatre raisons : la protection de la mise en examen, son maintien à disposition de la justice, la conservation des preuves et le trouble potentiel à l'ordre public en cas de sortie.

Les parties civiles présentes mardi matin à l'audience n'ont de leur côté pas usé de leur droit à la plaidoirie. La cour d'appel de Riom a rejeté dans l'après midi cette troisième demande de mise en liberté. Son procès ainsi que celui de son ancien compagnon, Berkane Makhlouf, devrait se tenir devant la cour d'assises pendant le premier semestre 2016. Rappelons qu'ils sont tout deux mis en examen pour coups mortels avec trois circonstances aggravantes.
La demande de remise en liberté de Cécile Bourgeon de nouveau rejetée
Reportage : Pierre-Olivier Belle, Christophe Jouvante. Montage : Quentin Maury. Intervenants : Maitre Renaud Portejoie (Avocat de Cécile Bourgeon), Maitre Charles Fribourg (Avocat du père de Fiona)

 

Sur le même sujet

Les + Lus