Top 14 : l'ASM, privée de 13 joueurs, s'apprête à recevoir Bordeaux

Ce sera un match à enjeux vendredi pour l'ASM. Les Clermontois affronteront un candidat sérieux aux phases finales : l'Union Bègles-Bordeaux, très largement vainqueur au match aller. L'ASM devra, en outre, se passer de 13 joueurs, blessés ou appelés à évoluer en sélections nationales. 

Les Clermontois, on l'espère, ne sont pas superstitieux. Vendredi 13 mars, ils recevront au stade Marcel Michelin les joueurs de l'Union Bordeaux-Bègle, ceux-là mêmes qui leur avaient infligé une terrible correction lors du match aller, 51 à 21, sur la pelouse du stade Chaban-Delmas. Et pour cette nouvelle rencontre, Clermont devra composer avec 13 absents...

Le club sera privé en effet de cinq de ses internationaux français sélectionnés pour affronter l'Italie, dimanche: Debaty, Kayser, Chouly, Lopez et Nakaitaci.
Zirakashvili et Davies sont également absents car sélectionnés dans leurs équipes nationales respectives, la Géorgie et le pays de Galles.
L'ASM se voit aussi privée de plusieurs joueurs blessés, dont Morgan Parra, Raphaël Chaume, Wesley Fofana ou Julien Bardy. 
En revanche, Peceli Yato, sorti prématurément du terrain la semaine dernière pour une blessure à la cuisse, devrait être de retour vendredi soir.


La sérénité reste de mise

Dans ce contexte particulier, les Clermontois, qui partagent la tête du classement avec Toulon, n'entendent pas céder à la fébrilité.
"Depuis le début de la saison, c'est un groupe qui travaille ensemble, qui tourne ensemble... Il y a des rotations depuis le début de la saison donc on ne va pas se morfondre toute la semaine en se disant 'il manque des internationaux', je le sais depuis la première journée", commente l'entraîneur Franck Azéma.

"On ne va pas  s'apitoyer sur notre sort en pleurant toute le semaine, en disant on a pris 50 points là-bas, on a des absents, des blessés... On bisse, on va prendre nos responsabilités pour ceux qui sont là, pour nous, pour le club. Et puis, on va essayer de faire le meilleur match possible vendredi soir", réagit le 2e ligne Julien Pierre.

De son côté, l'UBB est moins fringante qu'à l'automne dernier lorsqu'elle recevait l'ASM. Battue à domicile le week-end dernier par le Stade Français, 22 à 23, elle a enregistré sa 3e défaite en 5 matches depuis le début de l'année. Et elle marque le pas dans sa quête d'une première phase finale. Actuellement 7e du classement, elle doit donc réenclencher la marche avant et "essayer d'aller prendre des points partout", d'après Etcheto.

La formation bordelaise devrait procéder à une revue d'effectifs en Auvergne en convoquant pour la première fois ses deux jokers médicaux sud-africains Ulrich Beyers (arrière) et Ben Venter (2e ligne). 
Retour également dans le groupe du centre néo-zélandais Jayden Spense, aperçu en fin de match à Montpellier. Pour le reste, la talon Clément Maynadier (genou) a retrouvé l'entraînement collectif, de même que le centre Julien Rey (pubalgie), qui devrait postuler de nouveau en fin de mois contre La Rochelle. Le pilier Jean-Baptiste Poux, dos bloqué avant le Stade Français, était toujours gêné en début de semaine et devrait de nouveau déclarer forfait.
Pas de retour prévu pour les blessés Sébastien Taofifenua (ménisque), Darly Domvo (genou), Romain Lonca et Félix Le Bourhis (pubalgie), Adam Jaulhac et Tai Tuifua (cervicales).