Municipales : Michèle Picard (PC) reconquiert sa ville avec 43 % des voix

© Max PPP
© Max PPP

Au terme d'une élection municipale partielle forte en rebondissements, M.Picard, maire (PC) de Venissieux a reconquis son fief, confortée par ses électeurs (42,85%) puisqu'elle devance son challenger de dix points. Ch. Girard (UMP/Centre) se donne 48 heures pour statuer sur sa nouvelle plainte      

Par Philippe Bette

Michèle Picard (PC) a reconquis dimanche soir  la mairie de Venissieux , confortée dans son fief, car portée par 42,85 % des voix. Christophe Girard, son challenger (UMP/Centre) avait obtenu gain de cause devant le tribunal administratif, puis le Conseil d'Etat , en faisant annuler les élections municipales de 2014. Il n' a pas réussi a inverser la tendance cette fois encore puisqu'il arrive a nouveau deuxième, 10 points derrière sa rivale communiste (32,24%), lors de ces élections partielles .Le FN (12,63%) et le PS (12,28%), qui s'étaient maintenus au second tour, finissent au coude à coude.

Interrogé en direct par Julien Sauvadon sur l'antenne de France 3 , Christophe Girard s'accordait dimanche soir  48 heures de réflexion pour statuer sur la plainte au pénal, déposée contre le FN . C.Girard a accusé le candidat FN d'avoir inscrit sur sa liste des candidats contre leur gré . Quoi qu'il en soit,  il estime que le vote d' aujourd'hui "n'est pas une victoire pour la démocratie avec 65 % d'abstention".

Michèle Picard se dit pour sa part " très fière des Venissians , très fière aussi d'avoir lavé l'affront", alors qu'elle avait été "chassée" un moment de la mairie : "Aucun maire n'aura été autant légitimée que moi dans le Rhône " triomphe -t-elle . Elle estime par ailleurs n'avoir rien à redouter de la nouvelle procédure judiciaire engagée par Christophe Girard. C'est pourtant lui qui avait engagé en 2014 une procédure en nullité, qui avait abouti à l'invalidation des premières élections municipales par le tribunal administratif ...

Le préfet de région a de son côté porté plainte à son tour contre deux assesseurs de l'UMP , accusés d'avoir, par leur zèle , contrarié le dépouillement.du scrutin dimanche soir. Sur ce point précis, Christophe Girard a publié un communiqué le mardi 31 mars pour mettre hors de cause ses assesseurs. Il estime que le comptage des enveloppes a donné lieu dimanche à " des oppositions violents et hystériques , dans un rapport de force d'environ 10 personnes "contre trois de ses représentants... 

Au delà de ces ultimes péripéties , le nouveau conseil municipal sera officiellement installé samedi matin en mairie de Venissieux . 

Venissieux : M. Picard reconquiert sa mairie

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

On prépare la fête des Lumières à l'Hôtel-Dieu de Lyon

Près de chez vous

Les + Lus