Cet article date de plus de 6 ans

Le Sommet mondial "climat et territoires" se tiendra début juillet à Lyon

Près d'un millier de représentants de collectivités territoriales et de la société civile exposeront leurs engagements et propositions pour le climat lors d'un sommet mondial, début juillet à Lyon, destiné à peser sur la conférence de Paris en décembre. Le Président François Hollande est attendu.
Le président de la République François Hollande "sera présent à l'ouverture le 1er juillet pour marquer l'importance de cet événement dans le calendrier des négociations climatiques", a déclaré ce mardi 21 avril le président de la Région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, au cours d'une conférence de presse. Ce "Sommet mondial climat et territoires", qui doit réunir pendant deux jours environ 800 personnes, sera clôturé par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Parmi les participants figureront des élus de régions, provinces et Etats fédérés, du Nord comme du Sud, des représentants d'ONG, de syndicats, d'entreprises, de peuples et communautés autochtones et des experts internationaux.
L'apport des collectivités territoriales et  des organisations non étatiques "peut peser pour obtenir des décisions positives" à la conférence de Paris (COP 21) qui tentera de parvenir à un accord pour limiter à 2 degrés le réchauffement climatique d'ici à la fin du siècle, a estimé M. Queyranne.

"Nous ne pouvons pas simplement laisser le débat se dérouler entre les 195 pays (...)  qui seront présents à Paris" , a-t-il souligné, mettant en avant  l'"expérience" et l'"action concrète" des territoires.


Les propositions concrètes du sommet Climat et Territoires seront transmises à la présidence française et aux Etats participant à la COP 21.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement réchauffement climatique