Affaire de la crèche interdite : Laurent Wauquiez préfère en rire

Le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes au sommet de l'élevage à Cournon / © maxsportsworldtwo532410
Le président de la Région Auvergne Rhône-Alpes au sommet de l'élevage à Cournon / © maxsportsworldtwo532410

Suite à la décision du tribunal administratif de Lyon, annulant la décision de mise en place d'une crêche dans l'Hôtel de région Auvergne Rhône-Alpes, le président LR Laurent Wauquiez a choisi de s'exprimer sur Twitter, en publiant un dessin, dont nous avons retrouvé la provenance

Par Yannick Kusy

Après avoir annoncé son intention de faire appel de la décision du tribunal administratif de Lyon, le président de la région Auvergne Rhône-Alpes a publié un tweet, sans commentaire, reproduisant un dessin humoristique
Tweet du président de région Laurent Wauquiez suite à la décision du tribunal administratif de Lyon au sujet de la crêche installée dans l'Hôtel de Region
Tweet du président de région Laurent Wauquiez suite à la décision du tribunal administratif de Lyon au sujet de la crêche installée dans l'Hôtel de Region

D'où provient ce dessin ?
Ce dessin est sans doute une oeuvre signée par Ixène. Le dessinateur, et illustrateur de presse,  l'a publié sur son blog le 8 décembre 2014

Nous avons pu retrouver ce même dessin dans un article du site famillechrétienne.fr . Cet article, publié l'an dernier, explique pourquoi, "au nom du principe de laïcité, le Conseil d'État devrait autoriser,  l'installation de crèches de Noël dans les bâtiments administratifs, suite à une recommandation du rapporteur public de cette juridiction" Peut-être cet article a-t-il donné confiance au Président LR de la région Auvergne Rhône-Alpes. La suite ne lui a pas donné raison, pour l'instant...

"L’installation d’une crèche de Noël, en décembre 2016, dans le hall d'entrée de l’Hôtel de Région méconnaît le principe de neutralité en l’absence de caractère culturel, artistique ou festif". C'est en ces termes que le tribunal administratif de Lyon a informé de sa décision d'annuler la décision de Laurent Wauquiez. Décision d'annulation rendue ce 5 octobre 2017, alors qu'en décembre 2016, le tribunal administratif s'était opposé à la suspension dans l'urgence de cette installation de crèche

Et le tribunal y rappelle notamment les dispositions constitutionnelles relatives à la neutralité des personnes publiques à l’égard des cultes, à savoir que l’installation par une personne publique d’une crèche de Noël dans un emplacement public n’est légalement possible que lorsqu’elle présente un caractère culturel, artistique ou festif sans exprimer la reconnaissance d’un culte et ne marque aucune préférence religieuse.

Le tribunal administratif de Lyon a estimé que la décision du président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, d'installer une crèche de Noël dans ses locaux en décembre 2016, ne présentait pas un caractère culturel, artistique ou festif. Il souligne notamment que la fabrication de santons par des artisans locaux ne suffit pas à démontrer le caractère artistique et qu’aucune crèche n’a jamais été installée dans les locaux du siège lyonnais de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Par ce jugement, le tribunal condamne la Région Auvergne-Rhône-Alpes à verser la somme de 1200 euros à la Ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen, et 100 euros à la Fédération de la libre pensée et d’action sociale du Rhône, les deux associations ayant porté cette affaire en justice

L'affaire n'est sans doute pas terminée

Le journal Ouest-France signale, en effet, le 7 octobre, la troublante différence entre cette décision et une autre décision de justice, concernant la crêche de Noël installée dans le siège du département de Vendée, qui, elle, a été autorisée

Sur le même sujet

opération anti-travail clandestin

Les + Lus