• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Affaire Maëlys : que s'est-il passé le soir du meurtre de la fillette ?

© Philippe Desmazes - AFP.
© Philippe Desmazes - AFP.

Le corps de la petite Maëlys, disparue le 27 août dernier lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, a été retrouvé mercredi 14 février après que le principal suspect, Nordahl Lelandais, est passé aux aveux. Récit de la nuit où la fillette a été tué. 

Par Cyrielle Cabot

Nordahl Lelandais a avoué le meurtre "involontaire" de la petite Maëlys, disparue fin août en Isère, mercredi 14 février après avoir été confronté à l'existence de traces de sang dans sa voiture. Sur ses indications, les enquêteurs ont pu retrouver les restes de la fillette. Lors d'une conférence de presse mercredi après-midi, Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble a affirmé qu"il n'y a pas une seconde à changer à la chronologie de la soirée" du meurtre. Que s'est-il passé pendant cette soirée ? 


Dans la nuit du 26 au 27 août 2017, la petite Maëlys disparaît alors qu'elle assiste à un mariage avec sa famille à la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Parmi les invités, un ancien militaire de 34 ans bien connu dans le village, Nordahl Lelandais. Ce dernier discute avec Maëlys, lui montre des photos de ses chiens sur son téléphone portable. Selon Fabien Rajon, l'avocat des parents de Maëlys, "pendant la soirée, Maëlys lui a décrit cet homme comme son 'copain' et l’aurait désigné comme son 'tonton' à un invité du mariage." 

La disparition de la fillette est constatée peu avant 3h du matin. Sa famille la cherche pendant une heure avant d'alerter les gendarmes. 
 

Des allers-retours en voiture de Nordahl Lelandais


Au cours de la soirée Nordahl Lelandais fait plusieurs allers-retours entre la salle des fêtes et son domicile, à Domessin, en Savoie, à quelques kilomètres seulement de Pont-de-Beauvoisin. Le mis en cause effectue "trois allers-retours" et "un quatrième voyage, qui était un aller simple", ​explique Jean-Yves Coquillat lors d'une conférence de presse le 30 novembre précisant l'horaire des trajets. Les deux premiers trajets ont été effectués "entre 21h49 et 22h08" et "entre 22h33 et 23h09". Mercredi 14 février, le procureur a de nouveau affirmé cette chronologie des faits. 

A 3h du matin, alors que la famille de Maëlys et les invités du mariage la cherchent, Nordahl Lelandais, lui, a déjà quitté la fête. A 2h47, une caméra de vidéosurveillance du centre-ville de Pont-de-Beauvoisin filme un véhicule, que les enquêteurs désignent comme celui du suspect, avec sur le siège passager avant "une silhouette frêle, de petite taille, et vêtue d'une robe blanche", comme la fillette ce soir-là. A 3h24 et 29 secondes, la voiture est de nouveau filmée en sens inverse par la même caméra de surveillance. "Le conducteur est alors seul dans la voiture", précise le procureur de Grenoble. A 3h57, il est filmé une nouvelle fois, seul à bord de sa voiture, à Pont-de-Beauvoisin. Il a définitivement quitté la fête. 
 

Le corps d'abord caché près de son domicile


Le téléphone de Nordahl Lelandais a été placé en mode avion dès 2h46 rendant le téléphone indétectable. Il n'est réactivé qu'à 7h06 alors que Nordahl Lelandais se situe près de chez lui.

Mercredi 14 février, il a expliqué aux magistrats les raisons de ces différents trajets. Nordahl Lelandais a d'abord emmené Maëlys dans sa voiture. Après l'avoir tué, il a déposé son corps près de son domicile de Domessin. Il est ensuite retourné au mariage puis est retourné chez lui pour récupérer le corps. Il est ensuite allée le déposer dans le massif de la Chartreuse, près de Saint-Franc. 

Si Nordahl Lelandais a avoué avoir tué Maëlys, il n'a pas précisé les circonstances de la mort de l'enfant et a indiqué qu'il s'expliquerait "ultérieurement". Les recherches ont repris jeudi pour tenter de retrouver le reste du corps. 
 






 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus