• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les affiches de prévention contre le sida créent la polémique en Isère, Savoie et Haute-Savoie

© DAMIEN MEYER / AFP
© DAMIEN MEYER / AFP

Certains y vont de lettres ouvertes en lettres ouvertes pour demander la censure de la nouvelle campagne d'affichage de prévention contre le sida. D'autres, à l'inverse, la défendent bec et ongles. Quels personnalités politiques se sont exprimés en Isère, Savoie et Haute-Savoie ? 

Par Cyrielle Cabot

La grogne enfle depuis plusieurs jours, demandant aux maires de grandes villes le retrait des affiches de prévention contre le sida. Celles-ci montrent des couples homosexuels masculins accompagnés de différents slogans : "Avec un amant, avec un ami, avec un inconnu" ; "Coup de foudre, coup d'essai, coup d'un soir" ; "S'aimer, s'éclater, s'oublier".

Le message de prévention est le suivant : "Les situations varient, les modes de protection aussi. Sexe entre hommes: trouvez vos modes de protection sur sexosafe.fr".

Ils demandent le retrait des affiches


Ainsi, Maryline Silvestre, ajointe au maire de Vienne et candidate Les Républicains aux législatives 2017, déplore une campagne stigmatisant les homosexuels sur son compte Facebook. 

"Cette campagne d'affichage est une fausse bonne idée. Elle est dangereuse car elle déresponsabilise les populations non concernées par le "sexe entre homme " et stigmatise les homosexuels. Elle normalise des situations qui peuvent heurter, notamment nos enfants, en mettant en avant le libertinage entre autre".


A Annecy, Thomas Noël, d'Annecy Bleu marine adresse ainsi une lettre au maire, Jean-Luc Rigaut. "Cette vision des relations sexuelles et de l'amour est-elle celle que les parents veulent inculquer à leurs enfants ?

Pensez-vous que ce soit celle qu'on DOIT inculquer à des enfants qui sont en train de former leur discernement en la matière ? Il est permis d'en douter. Pourtant, certaines de ces affiches sont visibles sur le chemin de l'école… " 
, écrit-il appelant au retrait des affiches.


Une pétition a par ailleurs été lancée.

De fervents soutiens


Ces opposants se retrouvent cependant confrontés à plusieurs élus, prêts à défendre cette campagne lancée par le Ministère de la Santé.

C'est le cas d'Erwann Binet, député de l'Isère.


Sur son blog, Denis Duperthuy, leader du groupe Avec vous, et membre du conseil municipal d'Annecy, s'adonne a un véritable bilet d'opinion  en défense de la campagne.  

A lire aussi

Sur le même sujet

Dimanche en Politique - La table de Vailhac

Les + Lus