Autobiographie: les gardes-mémoires d'Ambérieu-en-Bugey

A l'association pour l'autobiographie / © France 3
A l'association pour l'autobiographie / © France 3

Auto, Bios, Graphè… c'est du grec et c'est la source du mot autobiographie. Ecrire sur soi et employer "je" pour se raconter. Beaucoup d'anonymes aiment ainsi dresser le bilan de leur vie. Dans l'Ain, l'Association pour l'Autobiographie garde cette mémoire de Monsieur, Madame tout-le-monde.

Par Franck Grassaud

Si César et Saint-Augustin ont raconté leur vie à travers l'histoire, leurs écrits se conjuguaient à la 3e personne du singulier. L'autobiographie moderne, avec l'emploi de "je", est un genre littéraire apparu au 18e avec Rousseau et ses Confessions.

3 siècles plus tard, vedettes et politiques se partagent les rayonnages des librairies pour raconter leur vie. Mais l'autobiographie est une passion française où les anonymes s'engouffrent. 

Selon un sondage Ipsos, qui remonte à 2005, pour Le Figaro littéraire, un Français sur quatre aurait rédigé un manuscrit et la moitié d'entre eux rêveraient de le publier, quitte à payer pour cela. Certes, parmi les manuscrits déjà écrits, il n'y a pas que des autobiographies, mais le genre est majeure. Le succès des maisons d'édition qui proposent d'accompagner un "écrivain" pour le publier "à compte d'auteur", en témoigne.
 

Un homme comme les autres


Prenons le cas de Gilbert Josserand. Le retraité vit dans l'Ain, à Bâgé-la-Ville. Cet ancien patron de garage a écrit sa vie et quelques anecdotes. L'ouvrage est vendu dans son canton, il en a prévu 135 exemplaires. Ce cheminement lui a fait du bien, il l'avoue. Les mots lui ont permis d'entrer plus facilement dans la retraite, après le choc de l'inactivité. Titre de son opus: "Un homme comme les autres"... pas forcément vendeur, mais terriblement ressemblant. L'homme se veut modeste, et ce livre il le conçoit comme un bilan. 

Il entend aujourd'hui déposer l'ouvrage auprès de l'Association pour l'autobiographie et le Patrimoine Autobiographique

Basée à Ambérieu-en-Bugey, la structure se nourrit de tous les écrits, aussi bien des récits construits que des journaux intimes. Cette richesse est lue attentivement par des comités de lecture, tout est indexé avec des mots clefs, et surtout tout est protégé. Les chercheurs sont friands de ce type de témoignages. On sait ici que tout écrit mérite mémoire. 

Reportage Franck Grassaud et Benjamin Metral
Association pour l'autobiographie
A Ambérieu-en-Bugey (Ain), une association récupère et sauvegarde manuscrits et journaux écrits par Monsieur et Madame Tout-le-Monde.  - France 3

Sur le même sujet

Romain Bardet donne son nom à 2 parcours cyclo dans le Cantal

Les + Lus