"Chefs pour Fleyriat", un impressionnant élan de solidarité à Bourg-en-Bresse (Ain)

Depuis le 21 mars, restaurateurs et producteurs locaux font bouillir la marmite des "Chefs pour Fleyriat". Chaque jour, ou presque, ils livrent des repas aux soignants de l'hôpital de Bourg-en-Bresse. Pour maintenir le cap, ils ont aujourd'hui besoin d'un coup de main. 


Ce sont des milliers de repas qui ont déjà été servis aux soignants de l'hôpital Fleyriat à Bourg-en-Bresse, mais aussi des collations apportées dans d'autres établissements de santé de la région. La machine "Chefs pour Fleyriat" marche avec les dons de producteurs. "Ils viennent apporter des poulets et arrivent avec 360 oeufs en plus, c'est vraiment fou ce qui arrive", s'étonne encore Caroline Daeschler, une sommelière qui a lancé l'aventure avec quelques restaurateurs. 

Ces repas changent le quotidien des services hospitaliers mais ils facilitent aussi la vie des soignants. "On en garde pour le soir, ça évite de sortir faire des courses alors qu'on est crevés, on n'a pas tous une famille pour faire des p'tits plats", explique une infirmière.

Le 12 avril, un record de repas servis a même été atteint, avec 192 plats chauds livrés, sans oublier les entrées et les desserts. 
 

A la recherche de cuisiniers... et d'un peu d'argent

Pour le collectif de chefs, le but est donc atteint mais on redoute aussi l'épuisement côté cuisine. "Afin de continuer, voire élargir notre action, nous sommes à la recherche d'un ou de plusieurs chefs cuisiniers disposés à mitonner bénévolement une ou deux fois par semaine 25 plats salés", explique l'équipe mobilisée, "il y a toutefois deux conditions essentielles: avoir sa propre cuisine professionnelle, pour des raisons sanitaires, et être basé dans la région burgienne pour limiter les déplacements."

Et pour ceux qui ne peuvent pas aider directement, un appel aux dons est aussi lancé. "On ne peut pas demander aux producteurs de tout nous donner gratuitement, on entend un peu les rémunérer. Ce sera un juste retour des choses", explique Caroline Daeschler. 

>>> La cagnotte n'attend que vous

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité