Coronavirus : Ecoles, tests de dépistage du Covid-19… A quoi ressemblera le 11 mai dans l’Ain

Comment les mesures de déconfinement progressif seront mises en place localement ? C’était l’objet d’une conférence de presse organisée par la Préfecture de l’Ain ce lundi 4 mai.
Une école pendant le confinement à cause du Covid-19. (Illustration)
Une école pendant le confinement à cause du Covid-19. (Illustration) © Jean-Luc Flémal / MAXPPP
Dans une conférence de presse conjointe, la Préfecture de l’Ain, l’Inspection d’Académie et l’Agence régionale de santé ont présenté ce lundi les contours de la journée du 11 mai. Ecoles, lutte sanitaire contre l’épidémie, frontière franco-suisse… Passage en revue des principales annonces.
 

Réouverture des écoles

Annoncé pour le 11 mai, le retour à l’école des élèves pourrait s’étaler jusqu’au 14 mai. "La date du 11 mai sera une journée de pré-rentrée et de finalisation de l’organisation par les enseignants, rappelle Maryline Rémer, directrice académique des services de l’éducation nationale. Si la situation nous y oblige, nous nous adapterons avec souplesse."

Deux types de rentrée seront proposés aux familles. Une première rentrée en "présentiel", dit l’inspectrice d'Académie. Celle-ci devrait se faire à effectifs réduits, afin de "respecter le protocole sanitaire" proposé par le gouvernement, explique-t-elle. La priorité devrait être donnée aux enfants dont les parents exercent une profession jugée "prioritaire" (comme les personnels de soin, par exemple).
Pour les autres, priorité aux grandes sections de maternelle, aux CP et aux CM2. Un maximum de 15 élèves par classe en école élémentaire, et 10 élèves en maternelle est retenu. "Nous allons revoir les organisations par niveau de classe, ajoute Maryline Rémer. Le professeur ne reprend pas sa classe comme avant."

Pour les familles qui le souhaitent, une autre rentrée est possible "à distance".  Les professeurs considérés comme "vulnérables" qui ne pourront pas être au contact des élèves à cause d’une pathologie pourront animer ces temps de classe en téléenseignement. Pour assurer la continuité pédagogique, l’accent sera mis sur le français et les mathématiques.

Les modalités de choix devraient être transmises aux familles par les directeurs d’école ce jeudi 7 mai.

Tous les élèves dont les parents le souhaitent pourront-ils être accueillis dans leur école ? Oui, assure l’inspectrice. Certains groupes d’élèves sans enseignants à leur disposition pourraient être surveillés par un adulte.

Du côté des enseignants, des masques et du gel hydro-alcoolique devraient leur être distribués chaque semaine à compter du 11 mai. Les masques seront disponibles pour les enfants qui présenteraient les symptômes du Covid-19 en cours de journée.
 

Lutte sanitaire contre le Covid-19

"L’enjeu à la sortie de ce confinement, c’est que l’épidémie ne reparte pas", martèle Catherine Malbos, directrice de la délégation départementale (Ain) de l’Agence régionale de santé (ARS).

A partir du 11 mai, ce n’est plus le 15, mais le médecin traitant qui devrait être en première ligne pour repérer les cas de Covid-19. "Le médecin traitant orientera ces patients-là pour un dépistage et donc donnera une confirmation du virus, souligne Catherine Malbos. Il fera un premier repérage des cas contacts, notamment dans le cercle familial, qui bénéficieront de tests et qui seront mis en quarantaine". Les maîtres mots : casser les chaînes de contamination.

Les tests de dépistage du Covid-19 devraient être pratiqués dans les laboratoires de biologie médicale ou à domicile par des infirmiers.
 

Frontière franco-suisse

Alors que les Suisses pourraient prendre des mesures de déconfinement le 11 mai comme en France, rien de définitif n’est encore esquissé concernant la frontière franco-helvétique.

"Nous sommes en discussion constante avec nos homologues de Genève pour rouvrir des postes frontières, rapporte Arnaud Cochet, préfet de l’Ain. Nous avons une réunion mercredi en ce sens pour préciser les dispositions qui permettront, à partir du 11 mai, d’avoir un trafic transfrontalier proche de la normale." A suivre.

 
La réouverture des commerces
Lancée ce lundi matin par la préfecture de l'Ain, une cellule d’écoute est dédiée aux commerçants et au grand public. Ceux-ci peuvent désormais poser leurs questions en prévision de la réouverture des commerces le 11 mai.

Le numéro est celui du standard de la préfecture : 04 74 32 30 00.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation