Coupe de France 2023. Bourg-en-Bresse entend "montrer ses qualités collectives et de solidarité" face à l'AS Saint-Etienne

Samedi 18 novembre, Bourg-en-Bresse Péronnas affronte Saint-Etienne, à l'occasion du 7ᵉ tour de la Coupe de France de football. Sur sa pelouse, l'équipe bressane espère marquer un grand coup en battant les Verts, six fois vainqueurs du trophée.

Bourg-en-Bresse Péronnas face à Saint-Etienne. C’est l’une des affiches de ce 7ᵉ tour de la Coupe de France de football. Sur sa pelouse du stade Marcel Verchère, le club bressan se prépare à affronter l’un des clubs emblématiques du football français.

L’un est premier de son groupe dans le championnat en National 2 et joue son quatrième match dans cette Coupe de France 2023-2024. L’autre pointe à la cinquième place du classement de Ligue 2, après une dernière défaite contre Auxerre, et fait son entrée dans la compétition. Les deux jouent une place pour le 8ᵉ tour et peut-être, par la suite, décrocher le titre détenu par le FC Toulouse.

À Bourg-en-Bresse, "on a une équipe jeune qui part de nulle part et qui n’a rien à perdre"

Le Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01 (FBBP01) mise sur son équipe fraîchement renouvelée pour continuer sa progression vers le trophée. "On est parti d’une page blanche. C'est vrai qu'à l'intersaison, il y a eu un changement de direction, à commencer par le président, ensuite le manager, et moi, coach. On a fait un recrutement en 48 heures parce qu'il n'y avait plus de joueurs. On a une équipe jeune qui part de nulle part et qui n'a rien à perdre", explique Jordan Gonzalez, entraîneur du FBBP01. 

Le club a fait peau neuve après sa relégation en National 2. De l'équipe précédente, il ne reste que trois joueurs, dont deux jeunes qui jusqu’à présent, ne jouaient que très peu.

Et cette nouvelle dynamique réussit plutot bien au FBBP01. Le club bressan enchaîne les résultats positifs depuis le début de la saison. Il se retrouve aujourd’hui premier de son groupe après cinq victoires, deux matches nuls et une défaite.

Blessures, maladies, sélection nationale... Les Verts amoindris

Sauf qu’en face, il y a l’Association sportive de Saint-Etienne (ASSE) et ses six victoires en Coupe de France. L’adversaire qui évolue pour la deuxième année consécutive en Ligue 2 est redoutable, un peu moins au regard des nombreux absents depuis plusieurs semaines. Gautier Larsonneur, Dylan Batubinsika et Ibrahima Wadji ne seront toujours pas de retour sur la pelouse ce samedi.Il évoque notamment la titularisation Jebryl Sahraoui chez les Verts ce samedi.

"On envisage le match avec l'effectif que l'on a, à la fois les joueurs qui se sont entraînés toute la semaine et l'apport sûrement de quelques jeunes du centre de formation qui combleront les absences. On peut s'attendre à voir des jeunes qu'on n'a peut-être pas encore vu dans le groupe cette saison."

Laurent Battles

Entraîneur de l'AS Saint-Etienne

Sur la feuille de match, il manquera également Benjamin Bouchouari (Maroc), Aïmen Moueffek (Maroc Espoirs), Ibrahim Sissoko (Mali), Karim Cissé (Guinée), Mathis Amougou (France, Coupe du Monde U17) et Ayman Aiki (France U19), chacun appelé dans une sélection nationale.On ajoute à cela deux nouveaux joueurs forfaits, Mathieu Cafaro, touché par une gastro-entérite, et Léo Petro, "à ménager" selon les propos du coach.

Des absences qui interviennent alors que l'équipe est sortie défaite de sa rencontre contre Auxerre le 11 novembre dernier, dans le cadre de la 14ème journée de Ligue 2. L'entraîneur évoque des "erreurs défensives" à ne pas reproduire.

"Essayer de garder tout le groupe en éveil"

L'ASSE compte imiter le schéma des précédentes rencontres contre Bourg-en-Bresse en Coupe de France en 1942 et 1998 : la victoire ! "Moi, ce qui m'importe aujourd'hui, c'est d'essayer de garder tout le groupe en éveil. Et le fait de jouer des compétitions te permet de garder tout le groupe en éveil", souligne Laurent Battles, à quelques jours du match.

"Nous, on veut avancer dans cette compétition, comme dans le championnat. Aujourd'hui, on va essayer de concerner tout le monde. Et il y a des joueurs qui ont besoin aussi de temps de jeu. Donc, ça permettra peut-être à certains joueurs, de marquer les esprits et de gagner des points", ajoute-t-il. L'ASSE se prépare à affronter une équipe féroce, en quête de résultats, dans un match qui ne paraît pas si évident à remporter.

"C'est une équipe qui joue 3-4-3, avec des pistons plus ou moins hauts. Elle a une grande qualité technique au milieu, notamment sur les deux numéros 10 et leurs deux attaquants. Et après, ils ont des joueurs à la fois techniques et avec un peu de vitesse, notamment dans un couloir. C'est assez costaud derrière, avec les trois expérimentés. C'est une équipe qui essaie de ressortir le ballon, au vu des images que l'on a vues."

Laurent Battles

Entraîneur de l'AS Saint-Etienne

Un match test pour le FBBP01

Du côté du FBBP01, on se méfie également de l'adversaire. Pour autant, pas de quoi avoir peur. "La Coupe de France, c'est toujours du plus. C'est un moyen de progresser sur des matchs, que ce soit des niveaux inférieurs ou supérieurs", souligne Charly Jan, gardien de but au FBBP01.

L’ancien joueur du FC Nantes, rêve malgré tout de brandir à nouveau le trophée, cette fois-ci avec Bourg-en-Bresse, et mise sur cette rencontre pour "montrer les qualités collectives et de solidarité de son équipe". Il aimerait, comme beaucoup, faire revivre, voire améliorer le souvenir de 1998, celui qui avait amené l’équipe jusqu’aux quarts de finale, après l’élimination de Montpellier et Metz alors en Ligue 1.

"L'idée, c'est d'avoir une concentration au maximum pour niveler les niveaux, leurs exigences, leur intensité, et se mettre justement, nous, au niveau de cette intensité, de ce rythme et aussi proposer un jeu cohérent, porté sur l'offensif."

Jordan Gonzalez

Entraîneur du FBBP01

Jusqu’à présent, les joueurs ont pu affronter des équipes qui évoluent trois niveaux en dessous. Samedi, les Bressans se retrouveront à leur tour à cette place de petit Poucet face aux Stéphanois qui jouent deux divisions au-dessus de la Nationale 2. "Ça va nous permettre un petit peu de faire un état des lieux, de voir nos capacités à élever notre niveau de jeu et savoir justement sur 90 minutes ce qu'on est capable de faire ou non", conclut l’entraîneur.

Résister face à la pression d’un public de Ligue 2

Tenir un match sportivement, sous la pression des supporters ! "Habituellement, on joue en moyenne avec 1000 spectateurs. Là aujourd’hui, le stade devrait faire carton plein. On devrait tourner aux alentours de 6000 – 7000 spectateurs", souligne l’entraîneur du FBBP01, qui espère entendre haut et fort la voix de ses soutiens dans le stade Marcel Verchère.

"C’est quelque chose de nouveau pour la majorité, de vivre une ambiance comme ça, donc les émotions, ils vont devoir être capable de les gérer. L’idée, c’est de les pousser, de les transcender, et pas l’effet inverse."

Jordan Gonzalez

Entraîneur du FBBP01

Car en face, ce n’est pas n’importe qui. "J’ai fait cinq ans à l’ASSE et c’est vrai que les supporters, la ferveur, elle est quand même assez incroyable. Je pense que c’est un des meilleurs publics de France", ajoute le milieu de terrain Jordan Morel, anciennement dans les rangs de l’ASSE. "L’ambiance à Geoffroy Guichard, j’ai rarement vu ça !", conclut le joueur, marqué par ces années chez les Verts.

Cette affiche prometteuse permettrait à l’ancien pensionnaire de Ligue 2 (2015 – 2017) de renflouer ses caisses. L’année dernière, le club de l’Ain est passé tout proche d’une relégation administrative en National 3.

Bourg-en-Bresse vs Saint-Etienne, c'est samedi 18 novembre à partir de 13h45, en direct sur France 3 Rhône-Alpes ! Commentaires : Philippe Réjany et Jeremy Clément.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité