L'Ain "un peu oublié" jusqu'à aujourd'hui a enfin son Guide du Routard

L'Ain a enfin son Guide du Routard. Le guide touristique propose un inventaires des sites emblématiques à visiter, des activités culturelles et sportives, sans oublier la gastronomie locale. Monastère royal de Brou, étangs de la Dombes, paysages du pays de Gex... L'Ain ne manque pas d'atouts.

Le monastère de Brou, l'un des sites emblématique de la ville de Bourg-en-Bresse
Le monastère de Brou, l'un des sites emblématique de la ville de Bourg-en-Bresse © France tv

Que visiter et quelles activités pratiquer si vous vous rendez dans la Dombes, la Bresse, le Bugey ou le Pays de Gex ?  Le Guide du Routard lance ce lundi 31 mai une édition spécialement dédiée au département de l’Ain. Ce guide de 140 pages permet de découvrir ses différents territoires avec la rivière d'Ain comme trait d'union. Le monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse, le parc des oiseaux de Villars-les-Dombes implanté au coeur d'un territoire qui compte un millier d'étangs, ou encore la cité médiévale de Pérouges dans le Bugey sont à l’honneur.

Lancement du guide du routard de l'Ain
Lancement du guide du routard de l'Ain © F.Grassaud

Département prospère, l'Ain a misé tardivement sur le tourisme

Le guide du Routard est né en 1973. Une édition consacrée à l'Ain n'est pourtant paru qu'aujourd'hui, 48 ans après. Pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps? Philippe Gloaguen, fondateur du Guide du Routard, avance une explication : "l'Ain avait une industrialisation exceptionnelle après-guerre, une nature formidable, un monde agricole prospère, les élus avaient peut-être un peu oublié le tourisme."

Il y a quelques années seulement, les élus locaux ont souhaité joué la carte du tourisme et mettre en avant les nombreux atouts de ce département doté de nombreuses variétés de paysage. "Ce n'est qu'en 2015 qu'il y a eu une décision politique de relancer le tourisme. On a commencé à être en contact avec les élus et acteurs du tourisme pour faire redécouvrir l'Ain aux visiteurs étrangers - Suisses compris - mais aussi aux visiteurs de Rhône-Alpes," explique-t-il.

Même le guide du Routard n'avait pas de guide sur l'Ain. L'erreur a été gommée aujourd'hui. 

Philippe Gloaguen

Selon Philippe Gloaguen, les habitants de la région eux-mêmes ne connaissent pas vraiment ce département "un peu oublié", "peut-être parce que coincé entre Lyon, la zone Rhodanienne et les Alpes". L'Ain a été un peu délaissé. Le département est pourtant, selon lui, doté d'une "nature splendide" qui séduit les randonneurs et d'une "gastronomie fabuleuse". Qui n'a jamais entendu parler des volailles fines de Bresse et du fameux concours des Glorieuses ? C'est sans compter le monastère Royal de Brou, désigné monument préféré des Français en 2014. 

De la plaine de l'Ain au pays de Gex, le département est riche de paysages
De la plaine de l'Ain au pays de Gex, le département est riche de paysages © France tv


En raison de la crise sanitaire et du couvre-feu, le travail des enquêteurs n'a pas été simple. Ils étaient quatre à sillonner les terres aindinoises pour en répertorier les richesses touristiques. "On a eu une aide exceptionnelle des offices de tourisme qui ont pris le temps pour nous faire découvrir leur région, leurs villes et leurs sentiers de randonnée. Le travail a été pré-mâché par des gens très compétents que je remercie," a indiqué le créateur du guide du Routard. 

Le guide du Routard dédié au département de l'Ain sera édité, dans un premier temps, à 15.000 exemplaires.

Interview Philippe Gloaguen, Guide du Routard

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs tourisme économie