• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Micro-Folie : au musée numérique d'Oyonnax (Ain)

© Franck Grassaud
© Franck Grassaud

Voir les oeuvres du Louvre ou du Centre Pompidou, visiter le château de Versailles ou écouter un concert de la Cité de la Musique... tout cela n'est plus réservé aux seuls Parisiens et aux touristes. A Oyonnax, on peut aussi profiter de cette vie culturelle. Un musée numérique vient d'ouvrir.

Par Franck Grassaud

Le Centre Culturel Aragon ouvre de nouveaux horizons. Sa salle de cinéma peut se transformer en musée à l'envie. Grâce à la participation d'une douzaine de hauts-lieux culturels français, une banque de 1000 oeuvres est disponible. C'est le programme "Micro-Folie" qui distille ainsi la culture partout en France et dans le monde. La prochaine installation est prévue à Abu Dhabi. 

Bien installé dans un fauteuil de ciné, le spectateur est invité à regarder une boucle d'images sur grand écran. Grâce à une tablette, il peut stopper virtuellement cette expo, et profiter des détails de l'oeuvre, qu'elle soit picturale, scientifique ou musicale. Quelques infos enrichissent la découverte. Mais le plus étonnant, c'est de pouvoir tenir la Joconde entre 2 doigts, zoomer sur sa peau, observer les coups de pinceau de Léonard... C'est sûr, ce n'est pas au Louvre qu'on bénéficie d'un tel traitement!

Evidemment, cela ne remplacera jamais la visite d'un vrai musée, mais cela peut compenser ou surtout donner envie d'y aller. "A force de visiter virtuellement Versailles, des jeunes qui sont ensuite allés au château savait précisement où se trouvait la chambre du roi", raconte Christophe Tabourin, chargé du projet "Micro-Folie" à Oyonnax. 

Reportage Franck Grassaud et Marie-Lou Robert
Au musée numérique d'Oyonnax
On les appelle les "Micro-Folies", ce sont des musées numériques, soutenus par le ministère de la Culture, et installés un peu partout en France... Le premier d'Auvergne-Rhône-Alpes est lancé à Oyonnax, dans l'Ain, au Centre Culturel Aragon... Découverte avec Franck Grassaud et Marie-Lou Robert.

Le musée numérique n'est pas ouvert tous les jours mais les profs, qui ont bénéficié d'un test express en ce mois d'avril, seront sûrement les premiers à réserver. Ils ont bien compris l'intérêt. L'étude d'un tableau, par exemple, est beaucoup plus ludique avec cet outil. On peut également imaginer qu'une association en pleine préparation de voyage, décide de faire le tri parmi les lieux incontournables, en s'offrant voyage virtuel sur grand écran. 

Sur le même sujet

Dombes (Ain) : Contrôle de l'arrêté sécheresse

Les + Lus