Municipales. Un deuxième tour pour Pont-d'Ain, des maires pour Buellas et Péron

Trois communes de l'Ain avaient raté le rendez-vous des municipales de mars, faute de candidats. En ce premier week-end d'octobre, la vie démocratique a finalement repris à Pont-d'Ain, Buellas et Péron. 

© Franck Grassaud
La menace était de taille. Les communes qui n'avaient pu organiser des élections en mars dernier, -car aucune liste ne s'était présentée-, auraient pu disparaître. La fusion avec une ville ou un village voisin leur était promise. Une issue impensable pour les habitants.

En attendant, Pont-d'Ain, Buellas et Péron sont gérées par une délégation spéciale, nommée par le préfet. 

Réveil démocratique

La crise a finalement engendré un réveil démocratique. Trois listes sont sorties du bois à Pont-d'Ain, une à Buellas et une à Péron. Ce dimanche 5 octobre, Michel Chanel a été réélu à Buellas et Christian Armand à Péron. Deux Aindinois qui ne voulaient pas se représenter, -usés par la mission-, mais qui ont au bout du compte accepté de repartir pour ne pas signer l'avis de décès de leur commune. 

A Pont-d'Ain, les 3 listes se sont qualifiées pour le second tour. Jean-Marc Jeandemange est arrivé en tête avec 44,8% des voix contre 35,5% pour François Dubout et 19,6% pour Alexandre Bonlaron. 

Ce lundi après-midi, Alexandre Bonlaron a finalement décidé de jeter l'éponge, appelant à voter pour Jean-Marc Jeandemange. 


Reportage durant la campagne à Pont-d'Ain de Franck Grassaud et Maryne Zammit
durée de la vidéo: 01 min 37
Pont-d'Ain. Campagne des Municipales (reportage tourné avant le 1er tour) ©France 3
  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections