Nantua: le mémorial des déportés cible de tags antispécistes

Nantua, Ain
Nantua, Ain

Des tags antispécistes ont été découverts sur le mémorial des déportés situé sur la commune de Nantua, dans l'Ain. Une découverte qui a provoqué l'indignation du maire de la ville, qui s'est dit ce mercredi 28 août "choqué" et "consterné", comme ses administrés et les anciens combattants.

Par DM (avec AFP)

Le haut et le bas du monument départemental qui rend hommage aux résistants et déportés de la seconde guerre mondiale a été recouvert de petites inscriptions "abattoir = camp d'extermination", "stop spécisme", a expliqué à l'AFP Jean-Pierre Carminati, confirmant une information du quotidien régional Le Progrès.

"Les graffitis ont été découverts mardi (27 août) et nous les avons fait rapidement enlever. Chacun peut avoir ses opinions, défendre une cause, mais il y a des limites à la liberté d'expression. Je suis consterné et très choqué que ce monument de mémoire ait été pris comme support", a poursuivi le maire de Nantua.
"Les anciens combattants, bien sûr, et les habitants partagent mon indignation".

Sur sa page Facebook, la municipalité de Nantua a exprimé son indignation
Une ancienne boucherie et un commerce de restauration rapide du centre-ville ont également été visés par des tags antispécistes, une première pour la commune, selon Jean-Pierre Carminati.

Le département de l'Ain, propriétaire du monument érigé en 1947, a porté plainte et l'enquête a été confiée à la gendarmerie de Nantua.

La condamnation du maire de Bourg-en-Bresse

Dans un communiqué du 28 août, le maire de Bourg-en-Bresse, Jean-François Debat a vivement réagi. L'élu ne mâche pas ses mots : "Indignation et dégoût face à la dérive inacceptable qui a conduit une bande d'antispécistes virulents à dégrader le mémorial de Nantua, sanctuaire de mémoire et de reconnaissance pour tous les déportés de l'Ain." Pour l'édile, qui parle de "tags honteux", "Comparer les abattoirs aux camps d'extermination démontre à quel point certaines théories peuvent dériver lorsqu'elles sont défendues par des extrémistes sans références historiques, qui assimilent ce qui ne peut en aucun cas l'être et n'ont même pas le respect élémentaire pour les victimes du nazisme.". 
 

 

La commune de Nantua et le Haut-Bugey sont des lieux d'Histoire et de mémoire de la Résistance. Le musée de la Résistance et de la Déportation de l'Ain, installé à Nantua, propose une lecture des événements de la Seconde Guerre à travers le vécu des habitants de l’Ain. A travers les expositions proposées et le parcous permanent, le musée propose un éclairage sur les répressions et les persécutions des civils, des résistants et des Juifs dans l'Ain.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus