Tour de France à Bourg-en-Bresse : Départ à huis clos et animations annulées

Port du masque obligatoire dans toute la ville, ligne de départ inaccessible et aucune animations... la 19e étape du Tour de France s'élance du Monastère de Brou à Bourg-en-Bresse mais l'ambiance n'y sera pas vraiment...

Les amateurs de vélo ne pourront pas assister au départ à Bourg en Bresse. Privés d'arrivée au grand Colombier, ils s'étaient réunis à Culoz
Les amateurs de vélo ne pourront pas assister au départ à Bourg en Bresse. Privés d'arrivée au grand Colombier, ils s'étaient réunis à Culoz © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
"Ce sont des mesures difficiles à accepter quand on est dans un esprit de fête mais il faut s'y plier". Lucie Roesch, la directrice de cabinet de la préfète de l'Ain, a bien conscience de la déception qu'entraîne le dispositif sanitaire strict mis en place pour le départ de la 19e étape du Tour de France vendredi 18 septembre aux abords du monastère de Brou à Bourg-en-Bresse.
"Le port du masque sera obligatoire jusqu'à 16h dans toute la ville, la zone de départ sera inaccessible au public 200 mètres avant et 100 mètres après et enfin la ville annule toutes les animations prévues". Si la bulle sanitaire autour des coureurs répond aux souhaits de l'organisation de la grand boucle, les autres directives sont, elles, dictées par la préfecture."On adapte constamment nos mesures en fonction de la situation. Depuis la fin du mois d'août, l'évolution est très défavorable dans notre département."

Nous avons une reprise épidémique importante et rapide. Le taux d'incidence est en forte hausse et les indicateurs hospitaliers ne sont pas bons"

Lucie Roesch

Pas de fête

Une multitude d'animations autour du vélo étaient prévues. "Nous y travaillions depuis des mois". Christophe Niogret, l'adjoint au sport à la mairie de Bourg-en-Bresse est lui aussi déçu au regard de l'investissement qu'a représenté l'organisation de ce départ : "élus, bénévoles, habitants et commerçants, beaucoup de monde s'étaient investis. Des stands pour enfants, un bike-cross, des concerts étaient prévus, une offre généralisée et variée autour du vélo. Pour autant.

C'est une très bonne décision et une décisoin cohérente.

Il n'aurait pas été logique de maintenir des animations à 200 mètres d'une ligne de départ fermée".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport coronavirus/covid-19 santé société