Une médaille au Concours Général Agricole, "une reconnaissance aussi forte qu'un label"

Dans le cadre du Salon de l'agriculture de Paris se déroule chaque année le prestigieux Concours Général Agricole. Obtenir une médaille ou un prix est le rêve de chaque participant. Quelles sont les retombées pour les médaillés ? Illustration dans l'Ain, à la laiterie coopérative d'Etrez-Foissiat, qui collectionne les récompenses pour ses crèmes AOP et son beurre de baratte.

Est-ce que les médailles qui s'affichent fièrement sur les produits récompensés au salon de l'agriculture, incitent à l'achat dans les rayons des commerces ? Le département de l'Ain a plus d’un produit en vitrine sur le Salon de l'Agriculture. Les beurres et crèmes de Bresse font partie des produits vedettes. Habituée des podiums, cette année encore la laiterie coopérative d'Etrez-Foissiat a été largement primée. Notamment pour sa crème de Bresse AOP, son beurre de baratte et ses faisselles. 

Médaille : "fort comme un label"

La laiterie coopérative d’Etrez-Foissiat a fait un carton plein au Salon de l'Agriculture. Ses deux crèmes épaisses AOP ont décroché une médaille d’or. Son beurre et ses faisselles, l’argent. La rançon du succès : sa crème épaisse AOP, la crème de la crème 2024, tout juste médaillée, pourrait bien se vendre comme des petits pains. Au Salon de l'Agriculture, le stand de l'Ain a même été dévalisé. Ce produit gastronomique n'avait pourtant pas besoin d'une telle publicité. Cette crème de Bresse avait déjà ses amateurs, particuliers comme restaurateurs.

Que va lui apporter cette récompense ? "Cette crème est reconnue, mais on va utiliser la récompense obtenue pour conforter notre place face à nos concurrents. Apposer une médaille sur nos produits, ça reste une valeur sûre pour les consommateurs", indique Vincent Favier, le directeur de la laiterie coopérative.

C'est un marché très concurrentiel. Le Concours général avec les médailles nous permet de valoriser le produit, notre typicité, notre savoir-faire, notre tradition (...) Ça nous permet de conforter la notoriété de nos produits.

Vincent Favier

directeur de la laiterie coopérative d'Etrez-Foissiat

Le prix ou la provenance ne sont les seuls facteurs. Certains consommateurs sont à l'affut des produits médaillés, "un gage de sécurité et de qualité".  "Les gens sont attirés par les médailles sur les produits", assure le patron de la coopérative. "Le Concours général est une valeur sûre, une référence au niveau national. Beaucoup d'entreprises se présentent au concours. C'est une forme de reconnaissance aussi forte qu'un label", ajoute-t-il.

Booster les ventes

La petite laiterie artisanale aindinoise est une habituée des podiums. Elle a une belle expérience en matière de concours depuis plusieurs décennies. Les murs de sa salle de réunion, bardés de récompenses, en témoignent. "Le Concours général avec les médailles est une publicité pour notre coopérative qui n'a pas les moyens de rayonner avec des budgets publicitaires importants. Ça nous permet de conforter la notoriété de nos produits", assure Vincent Favier.

Le directeur de la laiterie sait qu’une médaille au concours général peut booster un produit. "Cette année, avec nos deux médailles d'or sur les crèmes épaisses AOP, on peut espérer une progression d'environ 10% des ventes", avance le patron. Les médailles peuvent aussi permettre d'attirer de nouveaux clients. Ce dernier compte beaucoup sur la breloque d’argent pour donner de la valeur à ses faisselles.  

"Fierté"

"Plus l'alimentation des vaches va être riche, plus le beurre va être jaune. Notre beurre, il a un goût de fruit sec, un goût de noisette", explique Romain Brayard, jeune beurrier de la laiterie. Le beurre de baratte, c'est l'autre produit phare de la maison. Il a décroché l'argent à Paris cette année. "C'est une fierté pour nous, ça récompense notre travail. C'est encore fait de manière artisanale", explique Romain.

Le jeune homme est formé par Bruno Prudent, maître beurrier. Malgré ses années d'expérience, recevoir une récompense reste une fierté pour ce dernier. Dans cette laiterie, on est cependant loin d'être lassé par les distinctions et les récompenses. "On n'est jamais blasés, on est toujours content d'avoir des médailles. C'est une reconnaissance du travail des éleveurs, de l'entreprise et des consommateurs. Je n'ai pas le souvenir des médailles. On en a quasiment d'année en année", explique Bruno Prudent. Et ce dernier en aurait presque perdu le fil des succès engrangés par la maison.

Vitrine de l'excellence

Depuis bientôt un siècle et demi, le Concours Général Agricole a pour mission d’encourager les producteurs impliqués dans l’excellence, mais aussi de faire la promotion auprès des consommateurs d'une alimentation de qualité issue de l’agriculture et de l’élevage français.

Cette année encore, le Concours Général Agricole a récompensé des milliers de produits et de vins. Les médailles accordées pourront être apposées sur les emballages. Cette année, en dehors des vins, 227 produits de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont été primés au Salon de la Porte de Versailles.

Reportage France 3