"Toutes les stations cherchent du personnel, c'est très très compliqué", Lélex-Crozet ferme temporairement

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.M Reportage Franck Grassaud et Marie Redortier
La télécabine de la Catheline en plein centre de Lélex (Ain)  fermée le 25 décembre 2021.
La télécabine de la Catheline en plein centre de Lélex (Ain) fermée le 25 décembre 2021. © France TV

Dans l'Ain, le bel enneigement en cette période de noël a de quoi attirer les skieurs, privés de pistes l'an dernier. Mais la station Monts-Jura a dû faire le choix de fermer ses remontées de Lélex et Crozet les 25 décembre et 1er janvier par manque de personnel.

C'est le défi de cette saison hivernale dans les stations de sports d'hiver : trouver du personnel ! Dans le département de l'Ain, faute d'un nombre suffisant de travailleurs saisonniers pour les remontées mécaniques, la station Monts-Jura a décidé de fermer une partie de son domaine en ce jour de noël et ce sera également le cas le 1er janvier. Les touristes sont orientés vers le site voisin de Mijoux qui nécessite moins de personnes pour tourner. Une navette est mise en place au départ de Lélex.  

"Fermer deux journées, c'est un moindre mal. C'était la moins mauvaise solution car il y a une très faible fréquentation ces jours-là", relativise le président de l'Office de tourisme de Lélex, Claude Grosgurin. "C'est que le début, ça va être très compliqué", prévient-il. "Toutes les stations voisines des Alpes recherchent du personnel, on est dans le même cas." 

"On peut skier, c'est déjà pas mal"

"C'est dommage !", commente un vacancier à bord d'une des navettes mises en place pour rejoindre la station voisine. "Mais on nous avait prévenus que tout était organisé pour qu'on puisse aller skier quand même." 

"On peut skier, c'est déjà pas mal!", positive une skieuse après quelques descentes à Mijoux.  

Pour les rares commerçants restés ouverts à Lélex, cette journée de noël aura été bien longue sans un client ou presque. "On fait que de la bricole", regrette un loueur de skis qui a du mal à comprendre.

"C'est triste. J'espère qu'en février ils arriveront à retrouver du monde. On a un sentiment d'injustice par rapport à la fermeture de la station. Moi, depuis l'âge de 5 ans que je skie j'ai jamais vu ça : une station fermée pendant les vacances scolaires !" 

Sur le site de domaine skiable de France on recense ce 25 décembre 2021 pas moins de 189 offres d'emplois. Il manque des électriciens, des mécaniciens pour les remontées, des professionnels de l'hôtellerie et de la restauration. Certaines entreprises et certaines stations commencent même à rivaliser de propositions pour attirer des travailleurs. 

Sur quasiment tous les sites internet des stations,  des annonces apparaissent précédées d'une mention URGENT en caractères gras. 

Exemple >> "Le Domaine skiable Coeur de Chartreuse recrute du personnel pour l'exploitation perchman / conducteur de télésiège / pisteur / maintenance... "

Faute de personnels vaccinés et compte tenu également de la réforme de l'assurance chômage, moins avantageuse pour les saisonniers, certains se sont détournés de ces métiers. 

Selon Domaine skiable de France, 120 000 emplois indirects sont générés habituellement par les stations dont 80% de saisonniers. En Savoie par exemple, 50 % de l'économie est liée directement ou indirectement aux sports d'hiver. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.