Municipales-Coronavirus: à Guéreins (Ain) et Belleville-sur-Saône (Rhône), les élections en pleine crise sanitaire

Dans les deux communes qui se font presque face d'un côté et de l'autre de la Saône, les élections se déroulent tant bien que faire se peut. Des mesures importantes ont été prises pour éviter la propagation du coronavirus.
 
Au bureau de vote de la mairie de Belleville-sur-Saône, Mireille accompagne les gens dans leur parcours jusqu'à l'isoloir
Au bureau de vote de la mairie de Belleville-sur-Saône, Mireille accompagne les gens dans leur parcours jusqu'à l'isoloir © France 3 Rhône-Alpes / Christian Conxicoeur
A Guéreins (Ain), petite commune de 1 600 habitants du Val de Saône, les responsables du bureau de vote estiment ce dimanche matin qu'en fin de matinée, moins de la moitié des votants qui se déplacent habituellement sont venus jusqu'aux urnes. C'est dire si le niveau de participation est exceptionnellement bas à comparer des scrutins précédents qui se sont déroulés dans la petite commune pour les élections locales précédentes.
Compte-tenu des dispositions préconisées conjointement par les ministères de la Santé et de l'Intérieur, le passage dans l'isoloir et le dépôt du bulletin de vote se fait au compte-goutte. Les électeurs passent un à un, après s'être passé les mains au gel hydroalcoolique, avant d'accéder à l'isoloir. Pendant ce temps, les autres électeurs attendent leur tour devant la mairie. 
 
Au sol, des marquages délimitent les zones d'attente des électeurs avant de déposer le bulletin dans l'urne
Au sol, des marquages délimitent les zones d'attente des électeurs avant de déposer le bulletin dans l'urne © France 3 Rhône-Alpes / Christian Conxicoeur

Constat analogue à Belleville-sur-Saône où, selon les premiers témoignages recueillis dans les bureaux, on a voté toute la matinée. Certes, les rangs sont clairsemés mais les gens arrivent peu à peu et patientent à l'extérieur devant l'entrée des bureaux de vote. Pour éviter toute contamination, du matériel de lavage des mains est proposé au public tandis que chaque électeur est conduit vers l'isoloir par une personne munie de gants et d'un masque canard sur le visage. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections santé coronavirus/covid-19