Bannière résultats municipales

Municipales 2020 - 2e tour : Daniel Raphoz, Dimitri Lahuerta ou Jean-Pierre Gaitet, les élections à retenir dans l'Ain

Dans le département de l'Ain, la participation a également été très basse ce dimanche 28 juin à l'occasion du 2e tour des municipales, organisé plus de trois mois après le 1er tour en raison de la crise coronavirus. Zoom sur trois communes: Ferney-Voltaire, Belley et Miribel. Que faut-il retenir ? 

Dimitri Lahuerta, nouveau maire de Belley (Ain)
Dimitri Lahuerta, nouveau maire de Belley (Ain) © France tv
L'Ain est inscrit traditionnellement à droite de l'échiquier politique. Une tradition maintenue pour ces élections municipales 2020. La droite confirme son poids politique dans ce département. Dans la ville de Bourg-en-Bresse, l'élection était bouclée dès le 15 mars avec la réélection du socialiste Jean-François Debat. Dans plusieurs villes, les résultats des urnes étaient  observés de près. Ainsi, la droite a remporté les trois communes importantes du département où se jouait le second tour des municipales. Dans le Bugey, le pays de Gex ou encore la Côtière, les communes de Belley, Ferney-Voltaire et Miribel étaient les trois villes à surveiller de ce deuxième tour des municipales dans l'Ain. Ainsi, la droite conserve Belley, Ferney-Voltaire et gagne Miribel.

Dans ce département, où les inscrits de 35 communes étaient appelés aux urnes ce dimanche 28 juin, la participation a été très faible, proche du pourcentage national  elle a atteint 42,16%. La participation avait atteint 64,9% au deuxième tour des municipales de 2014. 


 

►Belley, la ville de Charles Millon reste à droite

Avec près de  9000 habitants, Belley est une ville de bascule politique. On rappelle aussi que cette commune du Bugey, est la ville d'origine de Charles Millon, qui en a d'ailleurs été le maire de 1977 à 2001. Dans cette commune participation pour ce second tour des municipales a atteint un peu plus de 50%. Au-dessus de la moyenne nationale et près de huit points au-dessus de la participation générale du département de l'Ain. A l'issue de ce deuxième tour, la ville reste à droite. Le nouveau maire est un proche de Laurent Wauquiez.  Dimitri Lahuerta, ancien premier adjoint de la ville jusqu'en décembre 2019 faisait face à Jean-Marc Fognini, ancien maire socialiste de 2008 à 2014. Ce dernier avait fusionné avec son ancien premier adjoint. Sans succès, l'ancien maire n'a réussi son pari de reprendre la ville à la droite. 


►Miribel bascule à droite

 A Miribel commune limitrophe du Rhône, Sylvie Viricel, la maire sortante divers gauche, sans étiquette, briguait un deuxième mandat. C'est son opposant de droite et adversaire en 2014 qui l'emporte ce dimanche 28 juin. Jean-Pierre Gaitet est élu avec 50,73% des voix. En ballottage défavorable au soir du 15 mars, la maire sortant décroche 37,86% des voix et améliore à peine son score du premier tour : elle gagne 76 bulletins. Elle est battue de près de 300 voix par Jean-Pierre Gaitet, également conseiller départemental. Dans la triangulaire qui s'est jouée pour le deuxième tour, la candidate LREM n'a pas résisté : elle a terminé en dernière position avec 11,42% des voix. 


►A Ferney-Voltaire : le trio d'opposants ne passe pas

Situé dans le pays de Gex, Ferney-Voltaire conserve son maire UDI Daniel Raphoz. Particularité de ce second tour des municipale dans cette commune située à la frontière suisse: il compte cinq candidats pour trois listes à Ferney-Voltaire. Trois candidats s'étaient allié. Le trio d'opposants composé de Francois Meylan (divers gauche), Christian Landreau (divers) et Dorian Lacombe (LREM) entendaient occuper le fauteuil de maire à tour de rôle en cas de victoire. 
   

►Saint-Genis Pouilly reste à gauche

A noter, dans le Pays de Gex, la commune de Saint-Genis-Pouilly, une commune qui connaît une importante expansion, reste à gauche. Avec sa population de plus de 12 000 habitants, c'est l'une des dix villes les plus importantes du département de l'Ain. En outre, Saint-Genis-Pouilly accueille une grande partie des installations de physique des particules du CERN. Elle borde la frontière suisse et fait partie de l'agglomération transfrontalière de Genève.
Le maire Hubert Bertrand a été réélu. Il se prépare à effectuer son 5e mandat. Il a récolté 46,12% des voix, l'UDI Michelle Chenu-Durafou est créditée de 39,04% des voix et l'écologiste Anne-Sophie Marchand, 14,84%. Dans cette commune, la participation a été faible (38,03%). 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter