Politique : l'écologiste Sandrine Rousseau promet de chahuter Abad à l'Assemblée

Le chahut pour empêcher un ministre de s'exprimer... L'écologiste Sandrine Rousseau promet à Damien Abad, réélu député de l'Ain, que les 180 nouveaux députés de la Nupes feront du bruit pour l'empêcher de s'exprimer devant l'Assemblée, en raison des accusations d'agression sexuelle formulées contre lui.

 

 "Si Damien Abad reste ministre, nous serons plusieurs à faire une opposition comme jamais pour que cette personne n'ait pas de voix légitime à l'intérieur de l'Assemblée Nationale" : c'est la menace de censure par le chahut qu'a brandit dimanche soir l'écologiste Sandrine Rousseau sur un plateau de télévision au cours de la soirée du 2ème tour des élections législatives.

 

Elle promet que les députés de la Nupes feront "le chahut nécessaire" pour couvrir la voix du ministre des Solidarités Damien Abad, visé par des accusations d'agression sexuelle qu’il nie fermement.  "On ne peut pas se contenter d'humilier encore la parole des femmes » a ajouté Sandrine Rousseau.

 

Une campagne chahutée et une réélection dans un fauteuil

Les derniers jours de campagne de Damien Abad ont été perturbés par des accusations de viol. Ce qui n’a pas empêché la réélection du ministre, ex-président du groupe LR à l’Assemblée pour un troisième mandat de député de l’Ain. Une réélection confortable dans la cinquième circonscription avec 57.86% des voix (sous l’étiquette Divers Droite) contre 42,14% à la candidate Nupes Florence Pisani.

               

Pour l’instant, les accusations visant Damien Abad n’ont pas donné lieu à enquête judiciaire. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité