Poncin : une loutre d'Europe piégée... par un appareil photo

Publié le
Écrit par Daniel Pajonk

Cette espèce très difficile à observer a été aperçue peu avant Noël près d'un barrage hydroélectrique. Une prouesse qu'a réussie la LPO tant cet animal est discret.

Il y a des jours où les pièges ont du bon. Pièges photographiques s'entend. Ainsi, fin décembre, des membres de la Ligue de protection des oiseaux de l’Ain (LPO) ont eu la chance de pouvoir observer à loisir une loutre d’Europe. Cela s’est passé dans les gorges de la rivière Ain, peu avant Noël. Un vrai cadeau avant l’heure pour les amoureux de la faune. C’est sur un sentier tracé par les ornithologues que la loutre a été aperçue, une première ces dernières années, bien que la loutre vive dans le secteur depuis longtemps, assure la LPO.  

Chemins enchantés

Créé en 2015 avec l’appui d’EDF Hydro dans le cadre d’un partenariat visant à effectuer des diagnostics écologiques aux abords des barrages électriques, ce sentier de franchissement des ouvrages a permis à de nombreuses espèces de cheminer. Blaireaux, renards, fouines, sangliers mais aussi chats sauvages : ces animaux sont des locataires à temps plein de ces zones boisées. S’agissant de la loutre d’Europe, animal hyper discret s’il en est, on est devant un cas à part. D’elle, les spécialistes retiennent surtout ses laisses que l’on trouve près des cours d’eau ou les traces que l’on relève dans le sable ou la terre humide.  

Un partenariat bénéfique pour la faune 

Notre loutre a été repérée à hauteur du barrage d’Allement, sur la commune de Poncin, au nord de la zone Natura 2 000 de la basse vallée de l’Ain. Une zone située au sud de l’Espace naturel sensible des gorges de l’Ain. "Ça montre l’importance des zones naturelles gérées durablement, de véritables lieux de vie pour la faune sauvage", fait remarquer Francisque Bulliffon, directeur territorial de la LPO de l'Ain, qui ne manque pas de souligner les retours positifs du travail mené avec EDF Hydro. Comme son cousin le castor d’Eurasie, la loutre d’Europe est une espèce spécialement impactée par les ouvrages d’EDF sur les rivières ainsi que les retenues hydrauliques. C’est entre autres pour les étudier que le piège photographique avait été installé. Un heureux piège pour une fois.