Cet article date de plus de 5 ans

Air Cocaïne. La cour d'appel d'Aix-en-Provence maintient Bruno Odos et Pascal Fauret en prison

Ce jeudi 19 novembre, la cour d'appel d'Aix-en-Provence a décidé du maintien en détention de Bruno Odos et de Pascal Fauret, les pilotes mis en cause dans l'affaire dite "Air cocaïne", soupçonnés d'avoir pris part à un vaste trafic international de drogue. 
Dans son arrêt, la chambre de l'instruction de la cour d'appel motive notamment sa décision par le risque de "concertation frauduleuse" entre les coauteurs présumés, la nécessité de nouvelles auditions et le fait que certaines personnes n'aient pas encore été interpellées.

L'avocat général avait requis le maintien en détention. 

Les avocats des pilotes avaient, eux, proposé leur placement sous contrôle judiciaire, éventuellement avec un bracelet électronique. La défense de Bruno Odos a même remis à la cour une promesse d'embauche de la mairie d'Autrans, dans le Vercors, où vit sa famille. "Ce sont deux militaires sans casier judiciaire, sans problème d'argent, jamais mus par l'appât du gain, avec une famille", avait notamment plaidé Me Antoine Vey.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire air cocaïne justice société