Allier : après Noël, c’est l’effervescence aux services après-vente

Après les fêtes de Noël, les retours en magasin sont nombreux. Articles en double, jouets défectueux, pièces manquantes... les services après-vente sont pris d’assaut. Exemple à Avermes dans l'Allier.
 

Service après-vente : Défectueuse, cette poupée est renvoyée chez le fournisseur.
Service après-vente : Défectueuse, cette poupée est renvoyée chez le fournisseur. © S.Vinot/France 3 Auvergne
C'est rare quand il se trompe mais parfois cela arrive... le Père Noël ne choisit pas toujours la bonne couleur, la bonne taille, offre un jouet défectueux ou en double.

Principalement des échanges

A peine déballés, les cadeaux sont ramenés en magasin. L’heure est aux retours et aux échanges. Résultat : les services après-vente sont saturés.

Dans un magasin de jouet à Avermes dans l’Allier, les clients attendent leur tour. Le plus souvent, ils viennent pour un échange. "Il y a une erreur, on voulait le petit train dans cette marque et nous avons eu le tracteur" explique une cliente. A ses côtés, une autre cliente vient elle aussi réparer une étourderie dans la lettre envoyée au Père Noël. Elle souligne : "Le cadeau a été noté alors qu'elle l'avait déjà". D'autres encore ont eu deux fois le même cadeau sous le sapin.  

Les magasins proposent des échanges ou bien des avoirs utilisables sur l’ensemble des produits proposés.
 

Peu de jouets défectueux

Le cas des jouets défectueux, dans ce magasin, est de plus en plus rare. Mais cela arrive. "La poupée a marché un moment puis plus du tout, elle n’a plus fait de bruit" explique la cliente. "Nous allons la renvoyer au fournisseur. Nous avons une procédure. Il nous dira ce qu’il en est. Il fera sûrement un avoir." lui répond la vendeuse, Aurélie Bouchut. Puis elle ajoute : "En fonction des cas, soit nous détruisons le jouet soit nous le donnons aux associations".

Dans certains cas,  ce sont les articles radio commandés qui ne fonctionnent pas. Cela peut venir de la manette ou du véhicule. Et pour d'autres articles, il manque des pièces. 

"Quand les jeux sont défectueux, nous appelons les fournisseurs. Nous demandons à être remboursés. Du coup, ils améliorent leurs produits pour éviter ces cas de figure" précise Magali Savry, vendeuse. 

Pour Noël, ce magasin a vendu plus de 55.000 jouets. Trois jours après les fêtes, les articles défectueux tiennent seulement dans un carton.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs consommation économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter