Attention à l'arnaque au chantage par mail

Publié le Mis à jour le
Écrit par Virginie Cooke
Plusieurs cas de chantage par mail ont été signalés à la gendarmerie de l'Allier.
Plusieurs cas de chantage par mail ont été signalés à la gendarmerie de l'Allier. © DENIS CHARLET / AFP/ Image d'illustration

La gendarmerie de l’Allier met en garde contre un nouveau type de chantage qui se fait par mail. Plusieurs cas ont été signalés dans le département, il s’agit d’une escroquerie qui se répand depuis la fin de l’année 2018.

« Je suis un hacker qui a piraté vos appareils il y a quelques mois ». Voici comment commence le mail envoyé par les arnaqueurs. La gendarmerie de l’Allier met en garde sur sa page facebook contre un nouveau type de chantage qui se développe depuis la fin de l’année 2018. Plusieurs cas ont d’ores-et-déjà été signalés dans le département.

En quoi consiste exactement cette arnaque ? Il s’agit d’une escroquerie déguisée en chantage. Les escrocs envoient un mail expliquant qu’ils ont piraté votre ordinateur et exigent le paiement d’une somme d’argent sous peine de diffusion de vidéos intimes. La gendarmerie de l’Allier explique qu’il s’agit d’une « escroquerie de type social engineering destinée à exploiter les faiblesses psychologiques et sociales des internautes. En réalité, l’escroc ne détient aucune vidéo de la victime ».
 

Si vous recevez ce type de mail, surtout ne payez pas le montant demandé. Les gendarmes conseillent aussi de changer régulièrement les mots de passe et de désactiver votre webcam.

Vous pouvez également effectuer un signalement, sur le site : https://www.internet-signalement.gouv.fr

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.