Allier : le procès des meurtres de Montluçon sera finalement public

Lundi 18 novembre, s'est ouvert aux assises de Moulins, dans l'Allier, le procès des accusés de trois meurtres et du viol qui avaient marqué la ville de Montluçon en mars 2017. / © Valérie Riffard / France 3
Lundi 18 novembre, s'est ouvert aux assises de Moulins, dans l'Allier, le procès des accusés de trois meurtres et du viol qui avaient marqué la ville de Montluçon en mars 2017. / © Valérie Riffard / France 3

Le procès des trois meurtres et du viol qui avaient marqué la ville de Montluçon en mars 2017 sera public. C’est ce que la cour d’assises de l’Allier vient de décider ce lundi 18 novembre, en liminaire de cette audience qui doit de tenir jusqu’à vendredi.
 

Par Valérie Riffard

En raison du jeune âge de l’un des accusés, mineur au moment des faits, le procès qui s’ouvre lundi 18 novembre au tribunal de Moulins, dans l'Allier, devait se tenir à huis-clos devant la cour d’assises des mineurs. Mais compte tenu de la nature des faits jugés, trois meurtres et un viol ultra violents commis en mars 2017 à Montuçon, Emmanuelle Fredon, avocate générale, a demandé la levée de la publicité restreinte qui aurait s’appliquer pour cette audience. Une demande qu’elle a justifiée par le « déferlement de violence qui avait plongé la ville de Montluçon dans une ambiance particulière ».

Un huis clos pour la victime de viol

Une demande qui rejoint celle des familles des victimes, les enfants et les petits enfants des trois retraités tués en mars 2017. Seule la jeune femme victime de viol a demandé à ce que son témoignage soit déposé à huis-clos. Après en avoir délibéré, la cour, présidée par Sébastien Talendi, a accepté la levée de la publicité restreinte de ce procès, compte tenu de la  « personnalité du mineur », mais aussi du retentissement de cette affaire. Il a également répondu favorablement à la demande de huis-clos de la jeune victime de viol.
Prévu jusqu’à vendredi, ce procès sera donc en grande partie public.
Ouverture du procès des meurtres de Montluçon : une fille des victimes témoigne
Ce lundi 18 novembre, le procès des deux jeunes hommes âgés de 20 et 21 ans et accusés des trois meurtres et du viol qui avaient plongé la ville de Montluçon dans la terreur en mars 2017 vient de s'ouvrir à la cour d'assises de l'Allier. Un procès qui va durer cinq jours et où la cour va examiner ces faits d'une extrême violence et pour lesquels les deux accusés encourent la réclusion criminelle à perpétuité. La fille d'une des victimes témoigne. Equipe : Valérie Riffard et Anne-Claire Huet - France 3 Auvergne - Valérie Riffard et Anne-Claire Huet


 

Sur le même sujet

Les + Lus