Coronavirus COVID 19 : ce que l'on sait des cas diagnostiqués dans l'Allier

A l'hôpital de Montluçon dans l'Allier, 2 patients positifs au coronavirus sont suivis en ambulatoire. / © Florian Salesse / MAXPPP
A l'hôpital de Montluçon dans l'Allier, 2 patients positifs au coronavirus sont suivis en ambulatoire. / © Florian Salesse / MAXPPP

Dimanche 22 mars, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes a indiqué qu’une patiente positive au coronavirus COVID 19 était décédée dans l’Allier. Il s’agit du premier décès enregistré en Auvergne. Il y a 9 nouveaux cas diagnostiqués dans l’Allier depuis le week-end dernier.
 

Par Catherine Lopes

L’ARS Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé dimanche 22 mars qu’une patiente positive au coronavirus était décédée dans l’Allier. C’est la première victime due au COVID 19 dans ce département et même en Auvergne. Selon l’Agence régionale de santé, « La personne décédée est une dame âgée de 82 ans, elle présentait des polypathologies et avait été admise au CH de Moulins-Yzeure, en urgence en situation de détresse respiratoire avec pronostic vital engagé dès son arrivée à l’hôpital. Elle est décédée vendredi soir 20 mars ».

Un des derniers départements de la région touchés par l'épidémie

Le département de l’Allier a enregistré 9 nouveaux cas diagnostiqués le week-end dernier, ce qui porte le total à 27 patients positifs au coronavirus. Le département, relativement épargné jusque-là, a connu au cours des derniers jours une augmentation significative du nombre de cas. L’Allier est l’un des derniers départements de la région touchés par l’épidémie : le premier cas a été détecté le 12 mars.

Voici la répartition selon les départements :  
Allier : 27 (+9) cas, dont 1 personne décédée
Cantal : 17 (+5) cas
Haute-Loire : 13 (+2) cas
Puy-de-Dôme : 57 (+10) cas

Pour l’ARS, « L’évolution du nombre de cas dans le département est liée à l’étendue de l’épidémie qui évolue en France, et au fait que des personnes ont été exposées, avant les mesures de confinement décidées par le président de la République, dans des zones où circulent le virus à l’extérieur du département, et même pour certains hors du territoire national ».

Des tendances surprenantes dans l'Allier et le Cantal

Selon le Pr Henri Laurichesse, chef de service des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Clermont-Ferrand, « On essaie de contenir l’épidémie. C’est le scénario sur lequel on table en Auvergne, même si on connaît quelques tendances surprenantes dans l’Allier et dans le Cantal ». 

Différents établissements d'accueil

En ce qui concerne la prise en charge des patients du département, sur les 27 cas diagnostiqués biologiquement positifs COVID 19 dans l’Allier (chiffres de Santé publique France, de dimanche à 15h) :
  • 4 personnes sont suivies en ambulatoire, à domicile par le CH de Vichy.
  • 2 personnes sont en ambulatoire, à domicile par le CH de Montluçon.
  • 6 personnes sont actuellement hospitalisées au CH de Moulins-Yzeure dans la cellule COVID-19,
  • 14 sont suivies à domicile par le CH de Moulins-Yzeure,
  • 2 sont déclarées guéries (deux tests négatifs à 48H d’intervalle), et une personne, est décédée.
    A ce jour, aucun cas grave n’est hospitalisé en réanimation à cause du COVID 19, dans les établissements de santé du département.

La prise en charge à domicile nécessite que :

  • le patient présente une forme bénigne de la maladie, avec peu de symptômes, comme une faible toux, un simple état de fatigue ;
  • l’acceptation d’une conduite à tenir stricte (ne pas sortir de chez soi, pendant la période indiquée par les médecins) ;
  • et les moyens matériels nécessaires à cet isolement (comme par exemple pouvoir être aidé par des proches, pour des questions logistiques, de courses par exemple).

La décision de prise en charge à domicile est régie par un protocole de soins et se fait après avis d’un médecin et avec le consentement du patient concerné.
 

Sur le même sujet

Les + Lus