En garde à vue au commissariat de Montluçon (Allier), il s'évade en sautant par la fenêtre du 2e étage

Dimanche 25 avril, un homme a réussi à prendre la fuite alors qu’il était en garde à vue au commissariat de Montluçon. Il n'a pas hésité à sauter par la fenêtre du 2e étage de l'hôtel de police. Il est activement recherché.

Après son évasion du commissariat de Montluçon, un homme de 43 est activement recherché depuis dimanche 25 mars.
Après son évasion du commissariat de Montluçon, un homme de 43 est activement recherché depuis dimanche 25 mars. © Valérie Riffard / FTV

C’est une affaire peu banale qui s’est produite au commissariat de Montluçon dans l’Allier, dimanche 25 avril. Lors de son audition, après avoir été placé en garde à vue, un homme a réussi à prendre la fuite. Loïc Eyrignac, procureur de la République de Montluçon, explique : « L’homme a été placé en garde à vue au commissariat de Montluçon. Dimanche, en fin de journée, à l’issue d’une audition, alors qu’un officier de police judiciaire récupérait des procès-verbaux dans une imprimante, l’homme en a profité. Il a sauté par la fenêtre du 2e étage. Il est toujours en fuite. Il est activement recherché ».

Une interpellation mouvementée

L’homme, âgé de 43 ans, avait été interpellé la veille à Désertines, dans des conditions particulières. Loïc Eyrignac raconte : « Cet homme a fait l’objet d’une interpellation suite à une procédure pour des infractions routières, conduite sans permis et sous l’empire alcoolique. Il avait refusé d’obtempérer lors du contrôle. Il y avait eu une course-poursuite. Il avait ensuite quitté son véhicule et pris la fuite à pied. Il avait alors été rattrapé par un policier, contre lequel il y avait eu des violences qui lui ont valu une ITT de 10 jours. L’individu a alors repris la fuite et il a finalement été interpellé quelques minutes plus tard alors qu’il tentait de se dissimuler dans un bosquet samedi 24 avril, à Désertines ». Le quadragénaire est connu défavorablement des services de police. Le procureur de la République de Montluçon conclut : « Concernant la sécurité du commissariat, cela relève plus du commissaire. Mais je pense que les policiers vont être sensibilisés à cette difficulté ». Sollicité, le commissaire de Montluçon n' a pas souhaité s'exprimer. Malgré les recherches, l’homme n’a toujours pas été appréhendé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité