Cet article date de plus de 4 ans

Législatives 2017. Députée de l’Allier, L. Vanceunebrock-Mialon (LREM) bat Daniel Dugléry (LR)

Même si elle était arrivée bien en tête au 1er tour, rien n’était joué pour Laurence Vanceunebrock-Mialon. Elue députée de la 2ème circonscription de l’Allier, la candidate LREM vient de porter un coup dur au maire (LR) de Montluçon, Daniel Dugléry, pour sa 4ème candidature aux législatives.
Gardien de la Paix à Vichy elle vient de stopper net les ambitions de l’ancien patron de la police nationale. Laurence Vanceunebrock-Mialon a remporté le second tour des législatives face au candidat LR Daniel Dugléry. Ce dernier s’était lancé dans la bataille pour la quatrième fois consécutive. Originaire de Bellenaves où elle vit depuis une quinzaine d’années, la candidate de la République en Marche représentera donc la 2ème circonscription de l’Allier à l’Assemblée nationale. Laurence Vanceunebrock-Mialon a obtenu 52,05 % des suffrages exprimés tandis que le maire de Montluçon a recueilli 47,95% des voix. 

La députée qui, en campagne, dénonçait l’alternance politique gauche-droite « qui a conduit à l’immobilisme », a rappelé régulièrement son appartenance à la société civile. En Somme une candidature au-dessus des partis face à un homme de parti : le très Républicain Daniel Dugléry.
Cette élection d’une candidate, somme toute, peu connue illustre le renouveau politique et l’implication de la société civile souhaitée par le président de la République.

« L’Allier est un territoire de réussite. Je me suis engagée à ce que la ruralité devienne entreprenante et audacieuse, à remettre le travail, le dynamisme et l’égalité au cœur de la société » déclarait la candidate sur les réseaux sociaux. La députée de la 2ème circonscription de l’Allier va pouvoir porter son projet au sein de la majorité présidentielle.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections législatives politique élections