• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Allier : comment 250 brebis protègent une zone naturelle sensible

250 brebis protègent la zone naturelle sensible des Coqueteaux sur les bords de l'Allier / © P. Félix / France 3 Auvergne
250 brebis protègent la zone naturelle sensible des Coqueteaux sur les bords de l'Allier / © P. Félix / France 3 Auvergne

Aux Coqueteaux, à Montilly, près de Moulins, les brebis se sont installées depuis 3 ans sur les bords de l'Allier. Ces 250 bêtes ont une mission, participer à la protection de cette zone sensible. Une tâche qui leur a été confiée par le Conseil départemental, le gestionnaire du site.
 

Par Par C.L. avec Pascale Félix

Elles sont 250 brebis à paître sur la zone des Coqueteaux, à Montilly, près des Moulins dans l'Allier, menées par une bergère et sa chienne. Ces bêtes ont 70 hectares à disposition : une mosaïque de terrains différents qu'elles vont défricher en douceur et selon un plan bien établi. C'est le Conseil départemental de l'Allier, gestionnaire du site, qui leur a confié cette mission de protection de cette zone naturelle sensible. Karelle Duéry, bergère, explique : "On n'insiste pas trop sur la partie boisée car en lien avec le Conseil départemental de l'Allier, ils veulent que ça reste une partie boisée. On va plus insister sur les milieux ouverts pour ne pas qu'ils se reboisent et pour pouvoir conserver les chemins pédestres".


Protéger la biodiversité
 

Auparavant, des engins mécanisés débroussaillaient. Si les troupeaux leur ont été préférés, c'est parce que les brebis constituent une arme efficace contre les espèces invasives comme la renouée du Japon ou les taillis indésirables.
L'Allier demeure une rivière sauvage : en dehors des villes son cours n'est pas entravé par des digues ou des empierrements  alors chaque la rivière modifie son cours, se creuse de nouveaux lits et pour le plus grand profit de la biodiversité. Une biodiversité que les brebis contribuent à protéger.
 

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus