Allier : RCEA, Eiffage et APRR choisis pour construire et exploiter l’autoroute A 79

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cyrille Genet

Dans l’Allier c’est une décision attendue depuis très longtemps, la désignation d’Eiffage et APRR comme entreprise chargée de transformer la RCEA en autoroute. La nationale 79 a la triste réputation d’être "la route de la mort" tant les accidents graves y sont fréquents.
 

Le gouvernement puis le groupe Eiffage l’ont annoncé jeudi 13 juin 2019 "Eiffage, en groupement avec APRR, est désigné concessionnaire pressenti unique pour la Route Centre-Europe-Atlantique – RCEA – dans l’Allier".  Il s’agit plus précisément du tronçon entre Sazeret dans l’Allier et Digoin en Saône-et-Loire, soit une portion d’une centaine de kilomètres, alors que d’importants travaux sont en cours de part et d’autre pour transformer en autoroute la nationale qui alterne 1 fois 2 voies et 2 X 2 voies.

"Concessionnaire unique pressenti", car Eiffage avait un concurrent, un consortium d’entreprises regroupé par Spie-Batignolles et car la décision doit passer par plusieurs étapes administratives : les éventuels recours et l’étude du projet de concession par l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières et par le Conseil d’Etat. Mais sans attendre l’Etat a autorisé le futur concessionnaire à faire avancer le dossier en réalisant les études nécessaires.

La RCEA qui traverse l’Europe d’est en ouest est surnommée "la route de la mort" car son aménagement à 2 fois 2 voies prévu à sa construction entamée en 1973 n’est toujours pas entièrement réalisé et les accidents entre véhicules (notamment les nombreux camions qui l’empruntent chaque jour) ont occasionné de nombreux décès.