COVID 19 : à Moulins, hôpital public et clinique privée unissent leurs forces contre l’épidémie

A Moulins, un partenariat inédit public privé a été mis en place afin de lutter contre l’épidémie de COVID 19. Les équipes du centre hospitalier et de la polyclinique Saint-Odilon sont mobilisées.
 

Mardi 10 novembre, 100 patients souffrant du COVID 19 sont pris en charge à l'hôpital public et à la polyclinique Saint-Odilon de Moulins, dans l'Allier.
Mardi 10 novembre, 100 patients souffrant du COVID 19 sont pris en charge à l'hôpital public et à la polyclinique Saint-Odilon de Moulins, dans l'Allier. © Jérémie FULLERINGER / MAXPPP
Face à l’augmentation importante du nombre d’hospitalisations liées au COVID 19, le centre hospitalier de Moulins-Yzeure et la Polyclinique Saint-Odilon de Moulins ont choisi d’unir et de coordonner leur action. Il s’agit-là d’un partenariat public-privé inédit.

100 patients à Moulins

Au centre hospitalier, 73 patients atteints de COVID 19 sont hospitalisés dont 9 en réanimation. L’établissement a augmenté sa capacité de réanimation de 8 à 14 lits équipés. Quant à la polyclinique, elle a progressivement affecté 30 lits d’hospitalisation à la prise en charge COVID depuis le 26 octobre 2020. A ce jour, 27 patients malades du COVID y sont hospitalisés. Un communiqué de presse publié le mardi 10 novembre indique : « Par cette coopération mise en œuvre de manière très rapide et très fluide, les deux établissements ont ainsi installé une véritable filière d’hospitalisation COVID sur le territoire : le centre hospitalier de Moulins-Yzeure en est le principal point d’entrée avec la capacité d’assurer la prise en charge des formes aigües (potentiellement réanimatoires) de la maladie. La polyclinique Saint-Odilon accueille des patients très majoritairement transférés par l’hôpital, dont l’état de santé nécessite une hospitalisation sans besoins de réanimation ».

Des renforts en aval

D’autres acteurs de santé viennent renforcer cette filière en aval : cela se traduit par la mise à disposition de lits de Soins de Suite et Réadaptation (SSR) de l’hôpital Coeur du Bourbonnais à Tronget ainsi que par la mobilisation d’infirmiers libéraux de l’agglomération en appui à l’équipe d’Hospitalisation à Domicile (HAD) du centre hospitalier.  

Fluidifier et optimiser les capacités d’hospitalisations COVID

Le communiqué précise : « Cette logique de filière coordonnée vise un objectif essentiel : fluidifier et optimiser les capacités d’hospitalisations COVID du territoire, fortement impactées par l’épidémie ». Le 23 octobre 2020, l’Agence Régionale de Santé a demandé à tous les établissements publics et privés de la région Auvergne-Rhône-Alpes de déprogrammer l’ensemble des activités chirurgicales et interventionnelles non urgentes et sans perte de chance avérée, à court terme, pour les patients. Les déprogrammations relèvent exclusivement de décisions médicales : aussi, le centre hospitalier de Moulins-Yzeure et la polyclinique Saint-Odilon rappellent à leurs patients qu’ils ne doivent pas annuler d’eux-mêmes leurs rendez-vous, ni renoncer aux soins. En cas de déprogrammation, les secrétariats des services en informent les patients. Cette mesure exceptionnelle a permis aux deux établissements de redéployer des ressources humaines et matérielles vers des unités dédiées à la prise en charge de malades COVID.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société