• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Pal dans l’Allier : nouveau record de fréquentation en 2018

Avec 640 000 visiteurs en 2018, le Pal, parc animalier et d’attractions de l’Allier, poursuit sa success-story. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Avec 640 000 visiteurs en 2018, le Pal, parc animalier et d’attractions de l’Allier, poursuit sa success-story. / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Avec 640 000 visiteurs en 2018, le Pal, parc animalier et d’attractions de l’Allier, poursuit sa success-story. Grâce à sa politique d’investissements, le 5e parc français (derrière Disney, Astérix, le Puy du Fou et le Futuroscope) a réussi à attirer 40 000 visiteurs supplémentaires.
 

Par K.T.

Installé dans la campagne bourbonnaise, dans l’Allier, le Pal a enregistré en 2018 des résultats de fréquentation en nette hausse. Ce sont 640 000 visiteurs qui ont visité ce parc animalier et d’attractions, soit 40 000 de plus qu’en 2017. « Une très belle performance », de l’aveu même de son patron Arnaud Bennet. Comment expliquer le succès de ce parc, situé dans un département de 340 000 habitants et dans une zone où l’on ne dénombre guère plus de 900 000 habitants dans un rayon de 100 km ?
 « On a la zone de chalandise la moins dense de tous les parcs en France. Malgré tout, nous sommes le 5e parc français, derrière Disney, Astérix, le Puy du Fou, le Futuroscope. Un succès qui s’explique par les investissements importants réalisés chaque année. Le marché investit en général 10% du chiffre d’affaires chaque année, alors que nous sommes plutôt à 30%, voire 50% cette année », explique Arnaud Bennet.

Cette capacité à investir dans des nouveautés permet depuis plusieurs années de fidéliser les visiteurs. Au Pal, ce taux de fidélisation est de 75 %. « Au-delà de la fréquentation, notre objectif prioritaire est d’améliorer sans cesse la qualité de l’expérience que nous proposons à nos visiteurs. Nous essayons aussi de contenir nos prix. Nous sommes le parc le moins cher de France à niveau d’offre comparable », insiste le président du Pal.

Des investissements en direction des familles



Afin de répondre à ses objectifs de développement, le parc va poursuivre en 2019 ses investissements en direction des familles. Parmi les attractions qui seront proposées : les Ailes du Yukon : à bord d’un deltaplane, le visiteur sera invité  à diriger le mouvement de sa voile.
les Ailes du Yukon : la future attraction du Pal. Objectif : séduire un public familial / © Le Pal
les Ailes du Yukon : la future attraction du Pal. Objectif : séduire un public familial / © Le Pal

Ce qui fait aussi le succès du Pal c’est son originalité : proposer sur un même site à la fois un parc d’attractions et un parc animalier. Afin de répondre aux attentes du public, un nouvel espace destiné aux loups du Canada sera ouvert en 2019 . Ces animaux, qui vivent et se reproduisent dans le parc depuis maintenant 2 ans, disposeront d’une forêt de plus d’un ha. Afin d’observer la meute, une passerelle de 250m de long et de 2m de hauteur sera également installée.  

Tous ces investissements auront donc pour objectif d’attirer de nouveaux visiteurs et de faire revenir les anciens. Ce développement s’accompagne naturellement de créations d’emplois. Pour la saison 2018, le parc comptait 75 équivalents temps plein et 240 saisonniers.

Sur le même sujet

Un Tour de France pour sensibiliser à la BPCO, une maladie respiratoire

Les + Lus