"Sa fiancée a un caractère de cochon, elle l'a bousculé" : Samy, l'aigle royal en cavale, est toujours introuvable

Le refuge pour rapaces Hippogriffe dans l'Allier est à la recherche de Samy, un aigle royal de 5 ans. Il s'est échappé le 7 mars après une dispute conjugale avec sa compagne Yaka.

Déjà plus d'une semaine que Samy s’est fait la malle et toujours aucune nouvelle de ce bel aigle royal âgé de 5 ans. Samy vivait depuis un an chez Hippogriffe, un refuge pour rapaces à Montbeugny dans l’Allier. Il était en concubinage avec une certaine Yaka en vue de faire des bébés. Mais voilà, il y a eu de la zizanie dans le couple. "Sa fiancée a un caractère de cochon, elle l’a bousculé et il a réussi à passer par une porte entrouverte au moment où nous nous approchions pour faire les soins", explique Fabien Llorens, le directeur de la fauconnerie.

Samy est resté quelques jours à proximité du refuge. Il a été aperçu sur une carcasse de sanglier sur la route de Moulins. Fabien Llorens a reçu de nombreux signalements ou photos mais à chaque fois, il s’agissait de buses ou de milans royaux. "Oui, je suis inquiet car je crains l’accident", confie son propriétaire. Lignes électriques, voiture, empoisonnement, balle perdue, les dangers sont multiples.

"Il se nourrit de charognes. Il est capable de tuer un animal aussi mais il n’a jamais été habitué à chasser. Il va donc aller à la facilité en trouvant des carcasses car il y a beaucoup d’animaux morts en cette saison dans la nature."

Proche des hommes

Plus le temps passe et plus il est possible que Samy s’en aille vers des massifs montagneux où la présence de l’aigle royal est courante. "Avant d’en arriver là, quand il va avoir vraiment faim, il va essayer de se rapprocher des humains, vu qu’il a toujours été habitué à vivre avec des hommes", explique le fauconnier. "Le retour à la nature, ce n’est pas quelque chose que l’animal va chercher à faire en premier lieu parce que la vie dans la nature est beaucoup plus difficile que la vie en captivité."

Il est très probable que l’oiseau soit encore dans les parages du refuge. "Pour lui, son territoire, c’est 15-20 km autour de la maison. À cette distance, il est dans son jardin, il ne se considère pas comme perdu."

Fabien Llorens a déjà parcouru près de 500 km dans tout l’Allier pour se rendre sur des lieux où on lui avait signalé la présence de rapace. En vain. Le fauconnier demande qu’on lui envoie des photos dès que l’on pense avoir croisé la route de Samy pour pouvoir l’identifier avant de se déplacer. "Une fois Samy localisé, je vais m’approcher, l’appeler, il me connaît, on a une relation existante."

Et la fiancée dans tout ça ?

Pour joindre le responsable d’Hippogriffe et lui signaler la présence éventuelle de l’aigle, il suffit de l’appeler sur son portable au 06.61.82.40.91.

Et Yaka, au fait ? La fiancée, comment vit-elle la cavale de son compagnon ? "Elle l’a appelé les premiers jours. Comme on est dans le pic des parades nuptiales, elle sera contente si Samy est là. En cas inverse, elle passera à autre chose jusqu’au printemps prochain au moment du retour de la période de reproduction."

Aucun remords en plus… Même chez les aigles, la vie de couple, c’est pas toujours simple.