A Vichy, comment on vient en aide aux saumons sauvages

Pour repeupler les rivières de ses saumons, le conservatoire national du saumon sauvage a lancé une opération de piégeage à Vichy, dans l’Allier mercredi 19 avril. Cette année, seulement 200 saumons ont remonté l'Allier. Un nombre aussi bas qu’en 1994.

Il aura fallu attendre près de quatre heures, mercredi 19 avril, à Vichy, dans l’Allier, pour qu’un saumon entre dans la cage au milieu des hotus, ces petits poissons pleins d’arrêtes. Comme eux, il a remonté le cours de rivière Allier avant de se faire prendre. Il s’agit d’une femelle adulte de belle taille. « En moyenne, une femelle de cette taille-là va pondre 10 000 œufs, évoque Patrick Martin, directeur du conservatoire national du saumon sauvage. Quand tout se passe bien, sur cette espèce-là, 10 000 œufs, ça génère deux saumons en retour. Avec la pisciculture, avec 10 000 œufs, on va pouvoir produire 8 000 alevins donc on augmente le taux de retour du saumon. C’est pour ça que l’on contribue à remonter les populations par des actions de repeuplement ».

durée de la vidéo : 00h01mn26s
Une opération de piégeage des saumons était organisée mercredi 19 avril à Vichy dans l'Allier. Un moyen pour le conservatoire national du saumon sauvage de préserver et repeupler la rivière Allier de saumons. ©reportage : Christian Darneuville, Romy Ho-A-Chuck

Seulement 200 saumons devraient remonter l'Allier

L’opération de piégeage est menée par le conservatoire national du saumon sauvage. Il a été créé en 1994 pour lutter contre l’effondrement du nombre de saumons dans l’Allier. Le conservatoire peut en prélever 15 %, mais pour le moment, les prises s’élèvent à trois spécimens pour 57 individus observés dans la passe à poissons. « L’avantage, c’est qu’on va essayer de les faire reproduire plusieurs années, contrairement à la rivière où ils se reproduisent une fois », ajoute Fabrice Flandin, pisciculteur du Conservatoire national du saumon sauvage.

Depuis 2008, les lâchers ont été divisés par trois car les barrages sont toujours difficiles à franchir. Pour les spécialistes, il y a urgence. Cette année, théoriquement, 200 saumons devraient remonter l’Allier. Mais la population de poissons serait revenue à ce qu'elle était en 1994.

Propos recueillis par Christian Darneuville

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité