Allier : avec la campagne « Vichy mon amour », la cité thermale surfe sur la mode des affiches vintage

Mercredi 20 mai, la municipalité de Vichy a levé le voile sur une nouvelle affiche qui marque le lancement de la saison touristique. En faisant appel à l’illustrateur Monsieur Z, la ville remet au goût du jour la mode des affiches vintage.
 

Avec cette nouvelle illustration signée par Monsieur Z, la Ville de Vichy voulait mettre en avant l'attachement des habitants à leur ville.
Avec cette nouvelle illustration signée par Monsieur Z, la Ville de Vichy voulait mettre en avant l'attachement des habitants à leur ville. © Monsieur Z / Ville de Vichy
Un couple d’amoureux qui se promène dans les allées de Vichy, à proximité de la source Lardy : voilà le couple star à l’honneur dans cette affiche dévoilée mercredi 20 mai. Cette affiche marque le lancement de la saison touristique de la cité thermale. Elle est signée par le célèbre illustrateur varois, Monsieur Z.Le slogan est simple : « Vichy mon amour ». Le dessinateur explique, au cours d’un Facebook live : « Il s’agit d’une scène presque romantique, avec une nature omniprésente, ce sol avec les premières pousses qui fait penser à un début de printemps où la lumière est encore très claire, l’herbe juste naissante. L’amour est partout : même les oiseaux naviguent en couple. L’amour n’est pas qu’entre ce couple, il est entre tout ce qui émane de cette image. C’est une valeur universelle ».

Mettre en avant les liens des Vichyssois à leur ville

La municipalité a choisi de montrer en premier lieu l’attachement des Vichyssois à leur ville. Frédéric Aguilera, maire LR de la commune, souligne : « Tout le monde sait que l’extérieur nous a longtemps renvoyé une image négative si bien que les Vichyssois en venaient à douter eux-mêmes de leur ville. Notre stratégie et notre volonté depuis 3 ans est de redonner confiance et de montrer les meilleurs atouts de notre ville. Il y a un très fort attachement des Vichyssois à leur ville. « Vichy mon amour » va être, au-delà de l’affiche, une marque, un slogan que l’on va développer dans les prochaines années ». Mais pour l’auteur, le couple n’est pas le sujet central. Il serait plutôt à percevoir comme un prétexte : « C’est cette source qui en impose. Elle est architecturalement parfaite. Pointée vers le ciel comme quelque chose de sacré. Cette image ne trahit pas ce que Vichy est et va être cet été ».

Un cahier des charges revu

La source Lardy, le petit verre de curiste dans le panier en osier, sans oublier la robe de la jeune femme à carreaux Vichy, tous les détails ont été choisis avec soin. Mais Monsieur Z, qui travaille pour la deuxième fois pour la Ville de Vichy, a dû revoir ses plans. Fréderic Aguilera, maire de Vichy, raconte : « On a été obligés de revoir complètement notre stratégie. Au départ on avait travaillé sur une affiche en rapport avec notre candidature UNESCO, car l’UNESCO devait se réunir en juin juillet de cette année et on devait avoir la réponse sur notre inscription au patrimoine mondial de l’humanité. On n’était pas du tout sur une tonalité cocooning, très verte, très calinothérapie comme cette affiche. On a retravaillé la proposition pour quelque chose de plus patrimonial, plus enveloppant et la force de l’artiste a été de tout de suite percuter et de nous proposer cette nouvelle affiche ». Une nouvelle affiche qui sera l’emblème de la saison 2020.

La tradition des affiches rétro

Avec cette illustration, Vichy renoue avec la tradition des affiches rétro. Ainsi, Châtel-Guyon, dans le Puy-de-Dôme, n'a pas hésité à aussi avoir à un illustrateur pour sa campagne de communication.
Fréderic Aguilera précise : « Quand j’ai relancé ça en 2018, à part dans le sud de la France, ce n’était plus d’actualité. Je suis très heureux de voir que ces affiches reviennent à la mode. On n’a rien inventé, on a repris le fil de ce qui se faisait jusqu’aux années 60. Je trouve que c’est intéressant et ça apporte un nouveau regard par le biais d’un illustrateur ». La collaboration avec Monsieur Z ne s’arrête pas là. Une nouvelle affiche sera dévoilée dans les prochains mois.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie art culture