Allier : des candidats aux élections municipales victimes de tentative d’empoisonnement à la mort-aux-rats ?

A Bellerive-sur-Allier, des candidats à l’élection municipale de la liste "Bellerivez-vous" ont été la cible d'une "tentative d'empoisonnement", selon le procureur Eric Neveu. / © DR
A Bellerive-sur-Allier, des candidats à l’élection municipale de la liste "Bellerivez-vous" ont été la cible d'une "tentative d'empoisonnement", selon le procureur Eric Neveu. / © DR

A Bellerive-sur-Allier, près de Vichy, 3 candidats appartenant à la même liste pour les élections municipales ont été visés par une « tentative d’empoisonnement », selon le procureur de la République Eric Neveu. Les 3 colistiers ont retrouvé de la mort-aux-rats sur leur propriété.

Par Solenne Barlot

A Bellerive-sur-Allier, près de Vichy, 3 candidats aux élections municipales appartenant à la liste « Bellerivez-vous », conduite par Grégory Chambon (SE), affirment avoir retrouvé sur leur propriété, près de leur véhicule ou de leur porte d’entrée, des sachets de mort-aux-rats ouverts. Les faits se sont produits à la fin du mois de février, les colistiers ont été visés à quelques jours d’intervalle, selon le procureur de la République Eric Neveu. Ils ont tous les 3 déposé plainte contre X.

Grégory Chambon, tête de liste de « Bellerivez-vous », y voit une tentative d’intimidation à l’encontre de sa liste : «  Je ressens de l’effroi, je suis choqué et affligé. Heureusement, mes colistiers n’ont pas cédé à cette tentative d’intimidation. Pour eux comme pour moi, c’est une aventure nouvelle, ils auraient pu avoir peur. » Une enquête a été ouverte par le parquet pour « tentative d’empoisonnement ». Les travaux d’investigation ont été confiés au commissariat de police de Vichy.

"Aucune campagne électorale ne mérite autant de violence."

Le maire et candidat à sa propre succession François Sennepin (DVD) dénonce des actes « odieux » : « C’est surréaliste, aucune campagne électorale quelle qu’elle soit ne mérite autant de violence. » En 20 ans de vie publique, le maire assure n’avoir jamais été témoin de tels actes, dans une commune qui compte 9000 habitants : « C’est complètement incroyable cette intimidation, je ne peux pas imaginer que ce soit le fait d’un membre d’une liste. Il faut que tout soit mis en œuvre pour retrouver le ou les auteurs de ces faits. » Il assure avoir mis à disposition des enquêteurs les images tournées par les 12 caméras de vidéosurveillance que compte la ville.

"On en devient méfiants, presque paranoïaques"

Le procureur de la République insiste sur le caractère grave de ces actes : « C’est très dangereux, cela peut avoir des effets extrêmement nocifs, voire mortels, en particulier sur les enfants et les animaux de compagnie, qui sont plus fragiles. » Selon Grégory Chambon, les colistiers visés sont parents d’enfants en bas âge : « On en devient méfiants, presque paranoïaques quand on pense aux conséquences que cela aurait pu avoir. Je me demande comment on peut en arriver là, surtout dans une petite ville comme la nôtre ».

Il affirme que sa liste est désormais l’objet d’attaques sur les réseaux sociaux : « On nous accuse de s’être mis en scène, d’avoir voulu faire parler de nous. C’est un peu la double peine pour nous. » Selon le parquet, si le dénominateur commun évident entre les 3 victimes présumées est leur appartenance à la même liste électorale, aucune piste n’est pour autant écartée.  

Sur le même sujet

Les + Lus