Allier : la petite station de La loge des gardes débute la saison.

Publié le
Écrit par Noa Thomas
Le domaine skiable de la loge des gardes vient d'ouvrir pour les vacances de Noël.
Le domaine skiable de la loge des gardes vient d'ouvrir pour les vacances de Noël. © Photo fournie par la station

Dans l'Allier, la station de ski de La loge des gardes vient de débuter sa saison hivernale. Loin de rivaliser en nombre de kilomètres de pistes avec les grandes stations, ce domaine parvient à séduire les amateurs de glisse des alentours qui viennent entre autres pour sa proximité.

Au nord du Massif Central, dans un triangle entre Clermont-Ferrand, Vichy et Roanne, la station de ski de la Loge des gardes vient de débuter la saison. Créée il y a une cinquantaine d'années, ce domaine à taille humaine continue, aujourd'hui encore, d'attirer les skieurs pour la journée. 

C'est le grand jour à La loge des gardes, le samedi 18 décembre la station accueille les premiers skieurs de la saison impatients de pouvoir goûter à la neige qui est tombée en abondance ces dernières semaines. 

Ici, rien à voir avec les grosses stations bien connues des adeptes des sports de glisse. Le domaine est de taille réduite - trois kilomètres de pistes - pour une altitude comprise entre 1050 et 1160 mètres d'altitude. Une station familiale, idéale pour faire ses premières descentes, mais pas seulement selon Philippe Chevrier, le propriétaire du domaine : " Il y a aussi de très bons skieurs qui n'ont pas envie de faire 50 kilomètres pour aller skier et qui viennent pour la journée. "

Au total, la station se compose de six pistes : quatre vertes, une bleue et une rouge. Ici, pas de canon à neige, de télésièges ou de grands ensembles immobiliers, mais tout de même trois téléskis et un tapis roulant. Des structures réduites qui lui permettent de rivaliser et d'attirer grâce à un tarif journalier de quinze euros, bien inférieur à la moyenne des autres domaines français. D'autant plus " qu'ici, c'est nous qui nous nous occupons de tout, de la location des skis à la baraque à crêpes ", explique Philippe Chevrier. Une formule qui semble porter ses fruits, pour le domaine qui peut, les jours de grosse affluence, atteindre 500 forfaits par jour.

Un pari sur l'avenir 

Cela fait six ans que Philippe Chevrier a repris le domaine en plus de son activité principale, " Je suis né dans la région mais je n'y avait jamais pensé jusqu'au jour ou je suis tombé sur l'annonce de vente ", précise-t-il, un choix qu'il ne regrette pas. Si, lors de la création du domaine il y avait seulement " quelques poteaux en bois et deux ou trois bouts de moteurs ". Au fil du temps, la station s'est développée et cela continue.

" Nous sommes trois : ma femme, mon associé Pierre-Louis Laurent et moi-même. Mais il y a deux ou trois ans nous avons organisé une levée de fonds pour faire des investissements dans la station", développe Philippe Chevrier. La station a alors développé ses activités d'été pour compléter son offre hivernale. Un pari gagnant selon le propriétaire, " avant il y avait seulement trois ou quatre activités d'été maintenant, il y en a une quinzaine et cela nous a permis de multiplier par trois notre chiffre d'affaires ".

Des problèmes pour trouver des saisonniers


Mais cette année, à l'instar des autres stations, le propriétaire est confronté à des difficultés de recrutement sur les douze postes à pourvoir pour faire tourner le domaine.
 " Quand j'ai racheté la station, il y avait quatre ou cinq personnes du cru présentes pour venir travailler durant l'hiver, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui ", déplore Philippe Chevrier. " La neige est déjà présente depuis une quinzaine de jours, mais nous avons eu de gros problèmes pour trouver du personnel " ajoute-t-il. Il s'est donc tourné vers des étudiants, ce qui reste " compliqué pour les jours de semaines hors vacances scolaires ".

Le moment principal de la saison reste les vacances de février où l'on réalise 70 à 80 % de notre chiffre d'affaires.

Philippe Chevrier, propriétaire du domaine

Si Philippe Chevrier se réjouit de ces chutes de neige précoces qui permettent au domaine d'ouvrir pour les vacances de noël, il sait que le plus important reste à venir : " Le moment principal de la saison reste les vacances de février où l'on réalise 70 à 80 % de notre chiffre d'affaires"

D'ici là, et si les conditions météorologiques restent favorables, les pistes seront ouvertes pendant toutes les vacances de noël et les week-end hors vacances. Une webcam est également installée sur le domaine pour permettre aux skieurs de connaitre l'enneigement avant même d'arriver sur place.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.