Basket. Pro B : quand le public fait la force de la JA Vichy

Après son dernier match, la JA Vichy est leader de la Pro B. A domicile, l'équipe peut compter sur le soutien indéfectible de son public, qui joue le rôle de sixième homme. Les spectateurs font la force de la JA Vichy.

L’ambiance des grands soirs à Vichy : 2400 spectateurs sur les gradins. Des grands soirs, il y en a désormais à chaque match de la JA Vichy depuis le début du championnat. Un spectateur explique : « Il y a un beau jeu cette année, des jeunes, ça court. Cela fait plaisir. C’est du spectacle. Les gens cherchent cela ». Alain Jourmel, président des anciens joueurs de la JAV, ajoute : « On gagne, il y a du public, on perd, il y en a un peu moins mais il y a toujours un engouement pour la JAV à Vichy ». Cet engouement est partagé par toutes les générations de supporters. Un fan indique : « On est d’ici donc on vient quand on peut. Les prix sont abordables en tribune ». Une spectatrice souligne : « C’est très bien, il y a une bonne ambiance. Les supporters sont à fond. C’est sympa ». Un spectateur précise : « A défaut d’avoir le foot, on a le basket ». 

Des spectateurs conquis  

Une passion qui se transmet d’autant plus facilement que l’équipe gagne. Ce mouvement a déjà été amorcé à la fin de la dernière saison. Jonathan Lombardi, supporter de la JAV, rappelle : « Cette année c’est encore plus fort. Dès le 3e match, il y avait déjà 2 300 personnes. Là, cela continue. C’est tant mieux ». L’abandon de la fusion avec le stade Clermontois a lui aussi joué un rôle. Vincent Ferry, administrateur de la JAV, chargé de la communication, insiste : « On ne va pas se le cacher : un match à Clermont-Ferrand, un match à Vichy, cela ne rentrait pas dans la dynamique. Avec la Leaders Cup et la Coupe de France, on a des matchs très rapprochés. Cela crée une dynamique ». 

durée de la vidéo : 00h01mn49s
La JA Vichy a gagné à domicile samedi 11 novembre face à Gries-Souffel. Le public a encouragé son équipe jusqu’à la victoire. Un soutien qui fait aussi la force de l’équipe à domicile. Intervenants : Alain Jourmel, président des anciens joueurs de la JAV / Jonathan Lombardi, supporter de la JAV / Vincent Ferry, administrateur de la JAV chargé de la communication / Sébastien Cape, capitaine de la JAV ©C. Darneuville / C. Peltin
Le public qui joue le sixième homme 

Le public est mobilisé du début à la fin des matchs et il tient parfois le rôle de sixième homme sur le terrain. Sébastien Cape, capitaine de la JAV, explique : « On a vu qu’on avait du mal en première mi-temps et en deuxième mi-temps, le public nous a poussés. Dès qu’on est passés devant, on a vraiment senti de l’énergie. On remercie le public et on continuera comme ça pour le faire venir à tous les matchs ». Si l’objectif de l’année est atteint, jouer les plays-off comme la saison dernière, la pression va encore monter de quelques crans dans le chaudron. 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité