Séparée des siens à cause du COVID, le Noël particulier qui attend Jeanine, âgée de 84 ans

Publié le
Écrit par Catherine Lopes
En 2020, malgré le confinement, Jeanine avait tenu à décorer sa chambre aux couleurs de Noël.
En 2020, malgré le confinement, Jeanine avait tenu à décorer sa chambre aux couleurs de Noël. © Jean-Marc Villeneuve

Un Noël loin de sa famille, c’est ce qui attend Jeanine, une résidente d’une maison de retraite de l’Allier. A 84 ans, elle a contracté le COVID et doit rester à l’isolement. Un déchirement pour son fils Jean-Marc, qui passe quasiment tous les Noël avec sa maman depuis 50 ans.

Passer un moment chaleureux en famille, voilà ce que nombre d’entre nous souhaitent pour la fête de Noël. Mais pour la famille Villeneuve, ce Noël 2021 aura une saveur particulière : pour la deuxième fois seulement en 50 ans, Jean-Marc Villeneuve ne passera pas cette fête avec sa maman Jeanine, âgée de 84 ans. Tous deux ont contracté le COVID. Jeanine est donc contrainte de rester à l’EHPAD François-Mitterrand de Gannat, près de Vichy, dans l’Allier. Jean-Marc, 51 ans, qui habite à Creuzier-le-Vieux et travaille dans la restauration raconte : « Pour la deuxième année consécutive, je ne passerai pas Noël avec ma maman. L’année dernière, on n’avait pas le droit d’aller en maison de retraite à cause du confinement. Depuis 50 ans, on passe tous les Noël ensemble. Généralement, elle vient chez nous. Elle est en maison de retraite depuis 7 ans ».

"Un pincement au coeur"

Ce Noël sera donc différents des éditions précédentes. Un changement qui rend Jean-Marc un brin nostalgique : « Je suis confiné jusqu’au 26 décembre. J’ai un pincement au cœur à l’idée de ne pas être avec ma maman ce jour-là. Ca va faire bizarre. D’habitude, on faisait un repas tranquille, on discutait de choses et d’autres. On se remémorait les soirées qu’on passait ensemble, on évoquait ce qu’on avait fait sur l’année. Il y avait toujours un bon repas à la clé, en présence de ma femme et de mon fils ».

"Elle va plutôt bien"

D’après son fils, Jeanine n’est pas abattue et essaie de trouver un peu de réconfort comme elle peut : « Elle est déçue de ne pas nous voir mais elle se réjouit qu’on soit au moins en bonne santé. On s’appelle tous les jours depuis qu’on sait qu’on a le COVID. Elle va plutôt bien ». Jean-Marc ajoute : « A partir du 26 décembre, je pourrai la revoir. Généralement, je vais à la maison de retraite tous les lundis. Je lui donnerai son petit cadeau de Noël ».

"C’est comme ça. Cela passera"

Jeanine, du haut de ses 84 ans, a une voix énergique au téléphone. Elle confie : « Je ne pourrai pas fêter Noël avec mon fils. Mais c’est comme ça. Cela passera ». Et d'ajouter : « J’ai hâte de retrouver mon fils et mon petit-fils ». Jeanine fêtera donc Noël depuis sa maison de retraite de Gannat. Là-bas, on essaie avant tout de prendre soin des résidents, malgré un contexte difficile. Véronique Pouzadoux, maire (LR) de Gannat et présidente de l’EHPAD François-Mitterrand, explique : « Avec la vague de COVID qui reprend, on est sous pression. On n’interdit pas aux personnes de vivre ensemble et de passer des moments heureux mais le COVID est là et il faut qu’on arrive à s’en sortir. Pour s’en sortir, il faut parfois quelques sacrifices. Devoir dire à des résidents, qui d’habitude sont en famille le 24, 25 et 26 décembre, qu’ils restent est difficile. Quand une personne est positive, elle est tenue à 10 jours d’isolement ».

Un EHPAD avec différentes unités

Selon la présidente de l’établissement, des efforts sont réalisés au quotidien pour ne pas couper les résidents de leur famille : « On est un grand EHPAD du département de l’Allier. Notre avantage est que nous avons différentes unités, avec des cercles de vie. Même quand on n’a pas pu faire de grand rassemblement en salle commune, on a fait des rassemblements par unité pour que les gens soient le moins possible isolés. On fait aussi partie des rares établissements où les personnes ont été parfaitement isolées sur le premier confinement et après, on n’a jamais interdit aux familles de venir voir les aînés. Même des familles non vaccinées peuvent voir leurs proches dans le hall d’accueil ».

"Un Noël à part"

Véronique Pouzadoux précise : « Avant Noël, c’est toujours un moment festif. Il y a des enfants, de la musique. Mais c’est la deuxième année dont on en est privés. L’équipe d’animation fait un travail formidable, avec des déguisements, des chants, un peu de musette, des petits cadeaux. Cela va être un Noël à part, mais il y a une réelle volonté du personnel et de la direction de maintenir ce moment unique, avec un peu de joie ». L’EHPAD François-Mitterrand de Gannat compte 230 résidents.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.