• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Vichy bientôt au patrimoine mondial de l'UNESCO ?

Depuis plusieurs semaines, Vichy est officiellement candidate au patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais elle n’est pas seule. Elle fait partie d’un groupe de villes qui ont un point commun majeur : le thermalisme. Les 11 villes doivent déposer leur dossier dès 2020. / © Christian Lamorelle / France 3 Auvergne
Depuis plusieurs semaines, Vichy est officiellement candidate au patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais elle n’est pas seule. Elle fait partie d’un groupe de villes qui ont un point commun majeur : le thermalisme. Les 11 villes doivent déposer leur dossier dès 2020. / © Christian Lamorelle / France 3 Auvergne

Depuis plusieurs semaines, Vichy est officiellement candidate au patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais elle n’est pas seule. Elle fait partie d’un groupe de villes qui ont un point commun majeur : le thermalisme. Les 11 villes doivent déposer leur dossier dès 2020.
 

Par Christian Lamorelle / France 3 Auvergne

Après la chaîne des Puys dans le Puy-de-Dôme, la ville thermale de Vichy va-t-elle appartenir au patrimoine mondial de l’UNESCO ? En tout cas la ville de l’Allier met toutes les chances de son côté. Avec 10 autres villes européennes, elle a été retenue pour faire une candidature commune autour du thermalisme.
Au départ, elles étaient 45 villes thermales présélectionnées, dont sept Françaises. Seule la ville de Vichy a été retenue.

C’est le ministère de la Culture français qui candidate et qui propose Vichy, explique Yves-Jean Bignon, adjoint au Patrimoine. Mais en l’occurrence, la candidature est portée par la République Tchèque c’est une candidature transnationale. Nous sommes sept pays et 11 villes appartenant à ces sept pays.
 


Les villes thermales comme fil conducteur

Parmi les autres villes du groupe, il y a Baden-Baden, Spa ou Montecatini. Même si finalement, le thermalisme n’est pas leur seul point commun. « Le fil conducteur de cette candidature, c’est le thermalisme, c’est l’eau. C’est surtout l’impact du thermalisme dans la construction urbaine et dans la vie de ces cités-là, la manière dont ça a construit ces 11 villes. C’est assez intéressant de voir la manière dont ont été construites les sources, les promenades, comment en termes d’urbanisme ça a pu façonner le patrimoine, cette culture thermale », détaille Frédéric Aguilera, maire de Vichy.
 

D’ailleurs, les élus des 11 villes ont choisi de mettre en avant certains critères bien précis dans le dossier. 

Il y a de vrais points communs dans ces villes sur la manière dont elles sont animées, continue le maire de la ville thermale de l’Allier. Ce sont des vrais lieux de culture, il y a la plupart du temps un grand théâtre, un opéra. Ce sont des villes qui sont très tournées vers le tourisme avec des hôtels importants. Il y a de vrais points communs entre ces villes et sur la manière dont on vit dans ces villes. 
 

Des travaux de restauration du patrimoine

Mais attention rien n’est gagné. Pour que l’UNESCO valide la candidature, il y a du travail. « Chaque ville membre de cette candidature doit mettre en place un plan d’action pour les années à venir, pour préserver ce patrimoine-là et le transmettre aux générations futures, évoque Anke Mattys, coordinateur de la candidature. Ça va impliquer toute une série d’actions sur la restauration du patrimoine, de nos grands monuments historiques, des différentes façades dans la ville, de produire un gros travail sur l’espace public ».
 
 

Pas avant 2020 ? 

Un label qui pourrait renforcer la notoriété internationale de Vichy. Il faudra tout de même attendre un peu : le dossier doit être déposé à la prochaine réunion de l’UNESCO, en 2020.
En attendant, pour sensibiliser la population à cette candidature et l’inciter à s’impliquer, une grande exposition aura lieu dès le mois de juillet pour raconter l’histoire de Vichy, depuis l’antiquité jusqu’à nos jours. Et sur le site de la ville de Vichy, tous ceux qui le souhaitent peuvent afficher également leur soutien. 
 

Sur le même sujet

Ain : un bâtiment agricole parti en fumée à Péron

Les + Lus