• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Un village de l’Allier héberge la plus grande centrale solaire d’Auvergne-Rhône-Alpes

Inaugurée officiellement vendredi 28 septembre, la centrale solaire de Braize, dans l’Allier, est la plus grande structure de ce genre en Auvergne-Rhône-Alpes. / © Jpee
Inaugurée officiellement vendredi 28 septembre, la centrale solaire de Braize, dans l’Allier, est la plus grande structure de ce genre en Auvergne-Rhône-Alpes. / © Jpee

Inaugurée vendredi 28 septembre, la centrale solaire de Braize, dans l’Allier, est la plus grande structure de ce genre en Auvergne-Rhône-Alpes. Composée de 2 parcs solaires qui s’étendent sur 31 ha, elle produit l’équivalent de la consommation électrique de 10 000 personnes.

Par K.T. avec Olivier Martinet

Avec 109 000 m2 de panneaux solaires, la centrale de Braize, dans l’Allier, développe une puissance de plus de 18 MW, grâce à ses deux parcs qui s’étendent sur 31 hectares. Des mensurations qui font d’elle la plus grande centrale solaire d’Auvergne-Rhône-Alpes. Elle produit l’équivalent de la consommation électrique de 10 000 personnes. Pour ce petit village de 292 habitants, situé en bordure de la forêt de Tronçais, l’annonce d’un tel projet avait suscité beaucoup d’interrogations.
« Au départ, le projet avait été reçu avec une certaine réticence. Cela nous faisait peur. Nous ne connaissions pas spécialement le photovoltaïque, il y avait donc de l’appréhension. D’autant plus que sur les 31 ha en question, était installée une pépinière magnifique. Alors imaginer des panneaux noirs, sombres à la place… ça chagrinait un petit peu », se souvient Marie-Solange Lalevée, maire de Braize. Et de poursuivre : « Néanmoins, il faut tourner nos regards résolument vers le futur et accueillir le photovoltaïque avec bienveillance. La transition énergétique est là et il faut être au rendez-vous ».

Le pépiniériste, propriétaire du terrain, souhaitait arrêter son activité. La location de ses 31 ha pour l’installation des panneaux voltaïques lui a permis de dégager un revenu complémentaire pour sa retraite. Ce projet a été porté par un producteur indépendant d'énergies renouvelables. Autres gagnants : la communauté de communes du Pays de Tronçais et le Département de l’Allier qui percevront chaque année de la société privée 67 000 euros chacun et ceci sur toute la durée d’exploitation.

Sur le même sujet

Bébés sans bras, la piste de l'eau

Les + Lus