• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Villeneuve-sur-Allier : pour sa fête des plantes, l'arboretum de Balaine s'adapte à la sécheresse

L'arboretum de Balaine oragnise la 29ème fête des plantes ce week-end / © Pascale Felix / France 3 Auvergne
L'arboretum de Balaine oragnise la 29ème fête des plantes ce week-end / © Pascale Felix / France 3 Auvergne

Ce week-end, l'arboretum de Balaine organise la 29ème édition de la fête des plantes, avec des horticulteurs et pépiniéristes venus de France et d'Europe. Des professionnels qui doivent s'adapter aux nouvelles conditions climatiques, notamment aux périodes de sécheresse. Alors, que planter ?

Par ED

Sècheresse l'été dernier, sècheresse aussi ce printemps... que doit-on planter lorsque le thermomètre affiche plus de 25°C en ce week-end d'avril ? Depuis quelques années, à l'arboretum de Balaine, à Villeneuve-sur-Allier, le manque de pluies incite à adapter les plantations, et à choisir des espèces résistantes.

"Mon conseil, c’est de planter des espèces qui vont s’adapter aux terrains secs, explique Louise Courteix, propriétaire de l'Arboretum. Il n’y a pas beaucoup de terrain humide en ce moment… On s’apprête à vivre une nouvelle sécheresse. L’année dernière on a vu l’hécatombe que ça a donné. Donc je conseille des plantes comme ces Berberis doré ou pourpre, avec des Choisya, ces Orangers du Mexique, en plus c’est parfumé et persistant. On a des Nandina avec des feuillages colorés, du bambou sacré des Indes..."

Alors pour cette 29ème édition de la fête des plantes, organisée ce samedi 20 et dimanche 21 avril, les espèces qui seront présentées à l'arboretum ne sont plus celles des premières éditions. Aujourd'hui, la tendance chez les jardiniers amateurs, ce sont les plantes résistantes mais aussi insolites... 
 
29ème fête des plantes à l'arboretum de Balaine : le défi de la sécheresse
Reportage de Pascale Felix et Stephanie Vinot

"Il faut penser aux plantes tapissantes. L' Ophiopogon est une plante qui résiste au terrain sec, et qui vit à l’ombre, et qui a une couleur sombre. La prêle du Japon, de l'autre côté, convient pour les personnes qui ont un bassin, où vont pouvoir se cacher des grenouilles ou des libellules. C’est là aussi une bonne idée pour sauvegarder un environnement, et donner une belle allure à un jardin."

L’occasion de flâner parmi ces nouvelles variétés mises en vente, en profitant de l’effervescence du printemps.
 


 

Sur le même sujet

Béatrice Van Oost Directrice des centres examens de santé CPAM du Rhône

Les + Lus