Agression en Ardèche : tué de 40 coups de tournevis, son meurtrier a été mis en examen et écroué

Mardi 26 mai, en soirée, les pompiers ont été appelés à Saint-Etienne-de-Fontbellon (Ardèche) pour secourir un homme victime d'une agression. Cible de coups de tournevis, l'homme a finalement succombé.  Le meutrrier a été mis en examen pour meurtre et écroué. 

C'était à 21h35, mardi 26 mai, que l'appel a été reçu par les pompiers de l'Ardèche. Une violente agression était signalée dans le village de Saint-Etienne-de-Fontbellon mais ils étaient loin d'imaginer ce qu'ils allaient découvrir.

Au sol, un homme ensanglanté que les secours ne pourront ranimer. La personne décédée, âgée de 42 ans, venait d'être tué de 40 coups de tournevis ! Un outil utilisé comme une arme blanche.

Fortement alcoolisé, un colocataire a été interpellé dans la foulée. La police d'Aubenasa été chargée de l'enquête. 

L'autopsie pratiquée le jeudi 28 mai au matin, confirme que la victime, un homme de 42 ans, a reçu plus de vingt coups de tournevis. Le meurtrier présumé a été transféré au pôle de l'instruction à Avignon. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire. Il y a bien eu acharnement.

Les raisons de cet homicide ne sont pas éclaircies. D'après les premiers éléments, l'Ardéchois de 45 ans, saisonnier et sans emploi actuellement, hébergeait sa victime depuis quelques semaines dans son logement à Saint-Etienne-de-Fontbellon, près d'Aubenas. Tous les deux étaient d'anciennes connaissances qui avaient repris contact récemment. Ils avaient de fréquentes disputes sur fond d'alcool. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité justice