Ardèche : alcool interdit dans les Gorges, 213 litres saisis en une journée

Publié le Mis à jour le

Pour mettre fin aux nombreux incidents dus à l’ivresse dans la réserve naturelle nationale des Gorges de l’Ardèche, le préfet a pris un arrêté interdisant la consommation, la détention et le transport de boissons alcoolisées sur les aires de bivouacs de Gaud et de Gournier. Et en une seule journée, 213 litres d'alcool ont été saisis.

On peut faire du canoë dans les Gorges de l'Ardèche, et être contraint au régime sec. Et depuis le 26 mai 2022, c'est même une obligation.

Samedi 4 juin, les bivouaqueurs du site de Gournier l'ont appris à leur dépens, puisqu'à l'occasion d'un contrôle de gendarmerie, ce ne sont pas moins de 213 litres d'alcool qui ont été saisis.

Un arrêté valable jusqu'au 30 septembre

Car Thierry Devimeux, le préfet de l’Ardèche, a -cette année encore- pris un arrêté préfectoral interdisant temporairement la détention et la consommation de boissons alcoolisées dans la réserve naturelle nationale des Gorges de l'Ardèche.

En cause, les nombreux accidents, bagarres et comportements à risque dus à l’ivresse. Des errements observés traditionnellement durant la période estivale, ce qui fait que cette interdiction initiée en 2010, est reconduite d'année en année. 

Eviter la surchauffe des esprits dans des gorges très fréquentées

Il faut dire que d'avril à septembre, les gorges de l'Ardèche attirent plus de 1,5 million de visiteurs. Avant la période du Covid, le Syndicat mixte de Gestion des Gorges de l'Ardèche (SGGA) dénombrait plus de 180 000 descentes par an de canoë-kayak.

Une fréquentation touristique massive loin d'être neutre pour l'environnement, et pas exempte de danger pour des estivants à la vigilance altérée par l'alcool.

Sur la page Facebook de la Gendarmerie de l'Ardèche, Catherine confirme avoir observer certains comportements très risqués.

Excellent arrêté ! J'ai vu des touristes s'embarquer pour la grande descente.....ronds comme des queues de pelle !

Catherine D.

  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité