En Ardèche, une journée d'hommage pour les harkis

Le 25 septembre, c'est la Journée Nationale d'hommage aux Harkis. A Largentière (Ardèche), 52 familles ont pris racine depuis 1962: "58 ans plus tard, on est toujours là" nous raconte Mohamed.

Des harkis sont toujours installés à Largentière (Ardèche), où une cérémonie avait lieu vendredi 25 septembre pour leur rendre hommage.
Des harkis sont toujours installés à Largentière (Ardèche), où une cérémonie avait lieu vendredi 25 septembre pour leur rendre hommage. © FTV
Le rendez-vous annuel commence toujours ainsi, au café du village. Mohamed, le plus ancien des harkis du village de Largentière (Ardèche), y retrouve ses amis. Il avait 20 ans quand il est arrivé ici sous cette dénomination.
 

"On nous croyait tous assassins"


"On nous croyait tous assassins, ou voleurs, ou des machins comme çà. C'était la méfiance. Après quelques mois ici, on a commencé à aller au bar, les gens nous ont pris pour des gens normaux."

Aujourd'hui, des fusilliers marins sont présents pour cette cérémonie. Car c'est la Marine Nationale qui a permis, à la fin de la guerre, aux harkis de trouver refuge en France pour éviter les représailles. Une aide qui s'est déroulée contre l'avis des autorités de l'époque. "Ils ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour aider les gens. Tout." se rappelle Mohamed.
 

"On est toujours là"



A l'époque c'est la demie-brigade de fusilliers marins de Nemours qui a rapatrié les harkis, d'abord vers le camp du Larzac, puis à Largentière, parce qu'une mine pouvait les embaucher.

"Aucune commune ne voulait nous prendre" se rappelle Mohamed. Alors sur un plateau, il y a d'abord eu des tentes, puis des baraquements, et maintenant un petit lotissement, une école, un cimetière. La vie s'est installé et s'est adouci au fil des ans. Pour Mohamed, "on est toujours là".

Au fond du jardin du village, une nouvelle plaque pédagogique, à destination du grand public a été inauguré pour retracer l'histoire des harkis de l'Ardèche. "Maintenant c'est complet" se félicite Mohammed.

 
 
Les harkis
Un harki désigne un individu servant durant la guerre d'Algérie de 1954 à 1962 dans une formation paramilitaire. Harki désigne par extension une partie des supplétifs engagés dans l'armée française, mais sans avoir le statut de militaires. Au sein même de l’armée française, ils étaient près de 60.000.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture harkis