Ardèche : la Fnac attendue en septembre au centre-ville d'Annonay

La Fnac va s'implanter à Annonay en septembre 2021. 15 emplois doivent être créés dans cette commune ardéchoise de 17 000 habitants où le centre-ville fait l'objet d'un plan de redynamisation. 

La place centrale d'Annonay, un ancien parking transformé en zone piétonne, symbole du renouvellement du centre-ville
La place centrale d'Annonay, un ancien parking transformé en zone piétonne, symbole du renouvellement du centre-ville © FTV

L'ouverture est prévue en septembre prochain à Annonay en Ardèche. Après Aubenas, la Fnac va s'installer dans cette commune de 17 000 habitants. Le magasin de 1000 m² prendra la place de la Halle aux vêtements, dans le pôle commercial de Faya a annoncé le maire Simon Plénet sur les réseaux sociaux. Selon ce dernier, 15 emplois seront créés.

L' installation résonne positivement dans cette commune où l'enjeu du centre-ville est au coeur des préoccupations. Le choix de développement d'une grande zone commerciale en entrée de ville à Davézieux, avait contribué à la fermeture de nombreux commerces. Petit à petit, un plan coeur de ville tente de recréer un dynamisme local. Destruction et réhabilitation de bâtiments insalubres, aménagements de nouveaux espaces publics, les tentatives de valorisation ont attiré de nouveaux commerçants mais la crise sanitaire a considérablement ralenti les projets. 

Un nouveau quartier sur les friches des anciennes industries Canson

C'est pourquoi l'arrivée de la grande enseigne culturelle sonne comme une excellente nouvelle pour la municipalité. "Cette arrivée conforte le projet d'aménagement de ce quartier très attractif autour de la gare routière. Il s'agit d'un ancien site industriel de l'entreprise Canson où s'est installée une enseigne de grande distribution et où nous prévoyons l'arrivée d'un cinéma multiplex. On essaie d'actionner tous les leviers d'action, et l'arrivée de la Fnac constitue une belle concrétisation."

Un avis que partage Sébastien Eno, président d'"Annonay Plus", fédération de commerçants de l'agglomération. "C'est une excellente nouvelle, Il y avaient 1000m2 à occuper et on peut espérer qu'il s'agisse d'une locomotive pour l'attractivité générale de la ville. On espère que ça va amener du monde et on ne sera plus obligés d'aller à Lyon ou à Valence pour certains achats." 

La librairie La Parenthèse tempère, quant à elle, cet enthousiasme. L'équipe se renouvelle et les deux départs en retraite des propriétaires actuels ne seront pas remplacés. Pierre Estragnat, repreneur de la librairie familiale se prépare à une baisse de chiffre d'affaires de 20 à 30% comme ce fût le cas à Montélimar à la librairie Baume après l'arrivée d'une Fnac. 

" On comprend tout à fait pourquoi le maire se satisfait. Mais on a une réelle inquiétude. Il ne faudrait pas que les 15 emplois créés soient pris ailleurs en centre-ville. On a des commerces informatiques, une librairie, une boutique de jeux et on s'interroge: avait-on vraiment besoin d'une Fnac ici ?" 

Annonay gagne des habitants 

Tandis que la commune perdait des habitants depuis de nombreuses années, depuis 6 ans de nouveaux venus font le pari d'Annonay. Le patron du centre commercial à l'entrée de la ville a investit 17 millions d'euros et certains nouveaux habitants ont tenté de développer leur activité sur place.

"Je crois beaucoup au retour du centre ville" affirme le maire. Pendant 20/30 ans on a développé les périphéries au détriment des coeurs de villes mais les centre ont une carte à jouer."

Pourtant Annonay fait partie des villes qui enregistre un des plus forts taux de vacance commerciale en France. Ce à quoi le maire répond que de nombreux dispositifs encouragent les porteurs de projets à rejoindre le parcours marchand. Mais il faut comprendre que la ville compte trop de cellules commerciales et un plan est en cours pour transformer certains pieds d'immeubles et prévoir d'autres usages. 

Le plan Coeur de Ville 

 

En 2018, 222 villes ont été sélectionnées par le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, dans le cadre du plan national « Action Cœur de ville ».  Le but était d'améliorer l’attractivité économique et démographique de ces villes, via un financement de 5 milliards d’euros sur 5 ans. En Auvergne-Rhône-Alpes,  25 villes sont concernées dont Annonay, Oyonnax ou encore Romans-sur-Isère. 

Le commerce de centre-ville à la peine dans les villes de taille intermédiaire : lire la dernière enquête de l'Insee

La direction de la Fnac, pour le moment n'a pas fait de commentaire sur cette nouvelle implantation en Nord Ardèche. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie culture livres