Ardèche : comment redynamiser les centre-villes? Rencontre avec ceux qui osent à Annonay

A Annonay (Ardèche) Des travaux ont été engagés pour remplacer un parking par une place piétonne qui a retrouvé vie. / © A.MARIE
A Annonay (Ardèche) Des travaux ont été engagés pour remplacer un parking par une place piétonne qui a retrouvé vie. / © A.MARIE

Résidence à Annonay : pendant une semaine une de nos équipes s'est installée dans la cité ardèchoise pour partager et relater le quotidien des habitants. 
Beaucoup regrettent que leur commune soit trop souvent perçue comme déshéritée. Certains ont même fait le choix d'y revenir pour entreprendre. 

Par Alexandra Marie

A Annonay, en Ardèche, l'image d'un centre ville déshérité colle à la peau du coeur historique. Comment maintenir l'activité et le dynamisme d'une ville entourée par une vaste zone commerciale? 

En 20 ans la commune est passée de 20 000 à 15 000 habitants et en ville, le taux de vacance commerciale est parmi les plus élevés de France. Des boutiques qui ne correspondent plus toujours aux usages et aux attentes des commerçants. 

La municipalité a donc avec la communauté d'agglomération décidé d'en supprimer pour les remplacer par des logements. 
 
Rencontre avec ceux qui osent dans le centre ville d'Annonay
Beaucoup regrettent que leur commune soit trop souvent perçue comme déshéritée. Certains ont même fait le choix d'y revenir pour entreprendre. Intervenants : Julien Pagès- Carafon /Sébastien Eno - fédération des conmmerçants /Charlotte Pareja Compagnie la Belle Trame/ David Valton- hôtel du midi / Yvette Martel-Hotel du Midi  - A.Marie/B.Métral./C.Jauseau/D.Dumas


"Mais certains de ces locaux seraient très utilisables" explique Antoinette Scherrer, la maire d'Annonay. " Il ne faut pas hésiter à se tourner vers la collectivité, les porteurs de projet peuvent bénéficier d'un accompagnement personnalisé et obtenir des aides dans le cadre du projet Coeur de Ville

A l'angle d'une rue qui compte une dizaine de rideaux baissés et qui donne sur la place du marché, une nouvelle cave-bar à vin spécialisée dans les vins naturels s'est installée. Un projet  mené par un jeune entrepreneur audacieux et déterminé. 

" On a commencé à vendre du vin sur le marché raconte-t-il. Et puis on a décidé de s'installer." Sa boutique de vins nature donne sur une terrasse devenue un nouveau points de rendez -vous de la fin de journée. 

" Il y a une dimension entreprenariale mais aussi sociale dans ce projet. Ce qui m'amène là c'est la vie de quartier je suis senible au fait que mon commerce soit un  commerce de proximité. Je vends du vin mais je récupère aussi des colis égarés de la poste et il m'arrive de faire dépot de pain. Il y a un pari sur le social qui est remporté, un pari économique qui est en passe de l'être (...) moi je suis heureux d'être un indépendant dans cette ville." 

"C'est pas l'Ardèche perdue ici" 

Commerçants et pouvoirs publics cherchent proposent un nouveau regard et des solutions.
Intervenants : François Chapon Librairie la Parenthèse / Antoinette Scherer Maire d'Annonay / Mathieu Leydier restaurant Au pré d'ici.  - A.Marie/B.Métral./C.Jauseau/D.Dumas


A quelques centaines de mètres de là : le seul hôtel de la ville. L'hôtel du midi a connu ses heures de gloire, la moquette rouge et l'ancien tableau du concierge à la réception témoignent des heures fastes. 

Mais avec la fermeture de nombreuses usines alentours et la baisse d'activité, il a fallu une certaine audace au nouveau repreneur pour lancer des travaux. 

Un pari que David Valton a décidé de relever pour revenir aux sources, chez lui, en Ardèche. "J'ai redécouvert la ville" expliquet-il "et même si on n'est pas complet tout le temps on peut quand-même faire travailler six personnes. Moi je pense qu'il y a une vrai dynamique de création d'emplois sur l'ensemble du bassin annonéen affirme-t-il." 

Le mot de la fin revient à Yvette Martel, une des salariée de l'hôtel du Midi très attachée à promouvoir son territoire d'origine: "On a beaucoup de choses à découvrir ici, non, c'est pas l'Ardèche perdue", conclut-elle large sourire convaincu sur le visage. 

 

Plan national « Action coeur de ville »

222 villes réparties dans toutes les régions bénéficieront d'une convention de revitalisation sur 5 ans. 
Le gouvernement a mobilisé  5 milliards d’euros. A Annonay cela correspond à un fonds d'un peu plus de 10 millions d'euros notamment pour démolir du bâti vétuste et réaménager les espaces publics. 

Des accompagnateurs spécialisés peuvent également être sollicités pour lancer des projets. 
Ce dispositif concerne à la fois : "l’habitat, le commerce, la création d’emplois, mais aussi les transports et la mobilité, l’offre éducative, culturelle et sportive, et le développement des usages des outils numériques." précise le portail du gouvernement 

Sur le même sujet

Les + Lus