Ardèche : signature d'un accord avec les inventeurs de la grotte Chauvet, fin de 23 ans de conflit

De gauche à droite : I. Massebeuf (vice-pdte du syndicat mixte de la caverne du Pont d'Arc), P. Terrasse (pdt du syndicat mixte de la caverne du Pont d'Arc), L. Ughetto (pdt du département de l'Ardèche), J.M Chauvet (inventeur de la grotte Chauvet), C. Hillaire (inventeur de la grotte Chauvet), E. Brunel (inventeur de la grotte Chauvet), F. Tareau (directeur de l'espace de restitution) / © H. Chapelon
De gauche à droite : I. Massebeuf (vice-pdte du syndicat mixte de la caverne du Pont d'Arc), P. Terrasse (pdt du syndicat mixte de la caverne du Pont d'Arc), L. Ughetto (pdt du département de l'Ardèche), J.M Chauvet (inventeur de la grotte Chauvet), C. Hillaire (inventeur de la grotte Chauvet), E. Brunel (inventeur de la grotte Chauvet), F. Tareau (directeur de l'espace de restitution) / © H. Chapelon

Un accord historique a été trouvé ce 26 janvier 2018 avec les trois inventeurs de la grotte Chauvet. Jean-Marie Chauvet, Christian Hillaire et Eliette Brunel sont désormais associés au fonctionnement de l'espace de restitution de la caverne du Pont d'Arc. Deux conventions ont été signées à Privas.

Par Aude Henry

C'est un accord historique qui est intervenu ce vendredi 26 janvier en Ardèche. Ce midi, à l'hôtel du Département, à Privas les trois inventeurs de la grotte Chauvet se sont vus reconnaître officiellement des droits, 23 ans après leur découverte.
Jean-Marie Chauvet, Christian Hillaire et Eliette Brunel sont ainsi, désormais, financièrement intéressés à l'exploitation du patronyme Chauvet, et à celle de l'espace de restitution de la caverne du Pont d'Arc.

Deux conventions ont été signées en ce sens, sous l'égide du département de l'Ardèche, avec le syndicat mixte de la caverne du Pont d'Arc d'une part, et la société exploitante de l'espace de restitution d'autre part.

La première convention signée avec le syndicat mixte prévoit que les trois inventeurs se partagent la somme de 50.000 euros qui leur sera versée en une fois, au titre de leurs droits de propriété intellectuelle sur des documents, photos et vidéos liés à leur découverte de la grotte, ainsi que pour l'utilisation du nom de Chauvet.

La deuxième convention, passée avec la société Kléber Rossillon, concerne l'exploitation de l'espace de restitution de la caverne du Pont d'Arc : les trois inventeurs toucheront chacun, 0.57% hors taxe du montant des entrées réalisées chaque année. Ce qui pourrait représenter une somme de 60 à 70.000 euros/an à se partager entre les trois inventeurs, sur la durée de la concession d'exploitation.

La découverte de la grotte qui abrite des peintures rupestres suscite conflits et polémiques depuis plus de vingt ans. Des spéléologues ont ainsi revendiqué un statut de co-inventeurs, balayant du même coup un premier accord.

► Revoir le reportage d'Hugo Chapelon et Nicolas Ferro :
Ardèche : signature d'un accord avec les inventeurs de la grotte Chauvet, fin de 23 ans de conflit
Interviennent dans ce reportage : Jean-Marie Chauvet, inventeur de la grotte éponyme, Pascal Terrasse, président du syndicat mixte Espace de restitution de la Grotte Chauvet - Pont d'Arc, Fabrice Tareau, directeur de la caverne du Pont d'Arc, et François Jacquart, vice-président du syndicat mixte. - France 3 Rhône-Alpes - Hugo Chapelon et Nicolas Ferro


A lire aussi

Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus